Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

86    Septembre 2021

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Atlas des quartiers prioritaires de la politique de la ville

En 2014, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine a modifié la géographie prioritaire du Pays de Montbéliard (PMA). Aujourd’hui, 7 quartiers sur 6 communes ont été classés Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Par ailleurs, deux quartiers anciennement en politique de la ville ont été classés en quartiers de veille active.

Cette même loi a instauré un contrat de ville unique pour la ville et la cohésion sociale. Le Contrat de Ville Unique (CVU) fixe un cadre d’action publique sur les Quartiers Politique de la Ville (QPV) autour de 4 enjeux prioritaires pour la période 2015/2020 initialement, cette dernière étant prolongée jusqu’en 2022 :

  • Développement économique et emploi ;
  • Poursuite du renouvellement urbain et amélioration du cadre de vie pour une meilleure attractivité résidentielle ;
  • Cohésion sociale par la cohérence éducative ;
  • Citoyenneté et vivre ensemble.

Après une première version réalisée en 2018, il s’agit à présent de regarder les évolutions des quartiers sur les dernières années.

Vous pouvez venir en discuter lors d'une journée de débat proposée par l'ADU le mardi 23 novembre prochain.

Eglantine HUE

Comment engager son territoire dans une démarche de transition écologique et énergétique ?

Le 24 septembre dernier l’Etablissement Public Foncier du Doubs BFC organisait, suite à son assemblée générale, une table ronde à ce sujet autour du témoignage de plusieurs maires. Nées souvent de projets très concrets, ces démarches nécessitent une approche stratégique et transversale pour répondre à une crise systémique. Elles rendent ainsi nécessaire l’élaboration de projets de territoire qui permettent d’imaginer collectivement un nouvel avenir, de donner une cohérence dans le temps aux actions à entreprendre et de fédérer les acteurs locaux dans une vision partagée. L’implication citoyenne est en outre indispensable pour conduire le changement requis par un projet de transition.

La directrice régionale de l’ADEME de Bourgogne Franche-Comté, Blandine Aubert, annonçait à cette occasion l’engagement d’une réflexion prospective sur les enjeux d’autonomies énergétique et alimentaire à horizon 2050 dans la Région.

Charles BERGOUNIOUX

SCoT Nord Doubs : une ultime réunion des Personnes Publiques Associées

Le 20 juillet dernier, l'ADU dressait auprès des différentes personnes publiques associées à l'élaboration du SCoT le bilan de l'enquête publique et des avis remis sur le projet arrêté en novembre 2019.

Cette réunion a ainsi permis à Pays de Montbéliard Agglomération de faire part des dernières modifications à apporter au dossier qu'elle souhaite soumettre à l'approbation de son conseil de communauté d'ici la fin d'année.

Au-delà de ces évolutions, les quelques représentants présents ont exprimé plusieurs questionnements :

  • Comment la gouvernance de PMA va-t-elle s’organiser pour accompagner les communes dans la mise en œuvre de ce SCoT, au-delà de la seule mise en compatibilité des PLUs et des Cartes Communales ?
  • Comment pourrons-nous réellement nous assurer du respect des prescriptions du SCoT concernant la consommation d’espaces ?
  • Quelle est la démarche engagée pour réaliser l’état des lieux des friches ?

Ceux-ci révèlent tout l'enjeu de suivi et d'accompagnement à la mise en oeuvre du SCoT dans la durée, qu'il convient de préparer dès aujourd'hui.

Romain PRIOUX

Petites Villes de Demain : animation et organisation de séminaires départementaux

©DDT 70 / Présentation de Mr Hugues Sory, directeur adjoint de la DDT 70, au séminaire PVD de Haute-Saône

©DDT 70 / Présentation de Mr Hugues Sory, directeur adjoint de la DDT 70, au séminaire PVD de Haute-Saône

Pour accompagner les collectivités lauréates du dispositif Petites Villes de Demain dans la définition et la mise en œuvre de leur programme de revitalisation, l’Etat a confié aux Agences d’Urbanisme de la Région Bourgogne Franche-Comté, l’organisation et l’animation de séminaires départementaux. Fondés sur des témoignages et retours d’expériences locaux, l’objectif de ces ateliers est d’initier la mise en réseau des acteurs locaux et le partage de bonnes pratiques.

L’ADU et l'Agence de Besançon centre Franche-Comté (AUDAB) ont ainsi organisé un webinaire le 28 juin à destination des lauréats du Doubs intitulé « D’un projet de territoire à la redynamisation commerciale ». 

Les ateliers de la Haute-Saône et de l’Yonne se sont tenus respectivement le 17 septembre à Port-sur-Saône en collaboration avec l'Agence d'Urbanisme du Territoire de Belfort (AUTB) et le 28 septembre à Auxerre. Fondés sur des expériences locales, ils ont traité des leviers contre l’habitat dégradé et la vacance immobilière.

Les échanges de ces journées ont montré que les questions de la revitalisation commerciale et immobilière ne pouvaient être traitées de manière isolée.

Des liens forts existent entre les différentes politiques publiques, ainsi une vision stratégique d’ensemble à l’échelle du bassin et coordonnée avec les acteurs locaux est nécessaire dans ces démarches. Les témoignages de collectivités ont également permis de partager des actions innovantes et bonnes pratiques locales.

Louisa BENHAMIDA

Loi "Climat et Résilience" : Quelle implications pour la planification ?

La loi « portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets » issue de la Convention Citoyenne pour le Climat a été adoptée le 22 août 2021.

Le 21 septembre dernier, l’Agence a participé à une visioconférence organisée par le club planification et réglementation de la FNAU1 au cours de laquelle un premier décryptage de la loi « Climat et Résilience » a été présenté. Les questions suivantes ont été abordées : Quel est le contenu de la loi ? Quels sont les enjeux pour les territoires et quels sont les impacts pour les documents d’urbanisme locaux ?

À destination des praticiens de l’urbanisme, connectés en nombre (une soixantaine d’inscrits), cette réunion a permis d’échanger sur les implications de la loi qui amène à repenser la planification territoriale et l’aménagement. Il est important de préciser que certaines des dispositions de la loi doivent encore être précisées par des décrets d’application.

La loi place la lutte contre l’artificialisation des sols au cœur de l’aménagement du territoire : dans les schémas régionaux de planification (SRADDET2) et dans les documents d’urbanisme (SCOT3, PLU4 et CC5), dans la requalification des friches existantes, ou encore avec le frein au développement de zones commerciales en périphérie des villes, avec la réversibilité des bâtiments et le réemploi, le recyclage et la valorisation constante des matériaux en cas de démolition.

Les collectivités devront ainsi s’inscrire dans un aménagement sobre en foncier en privilégiant le réinvestissement des espaces déjà urbanisés, tout en répondant à leurs besoins en logements et en équipements et en assurant le développement économique.

La loi pose notamment le principe de diviser par deux l’artificialisation des sols, d’ici 2031. Le Zéro Artificialisation nette (ZAN) devrait être atteint d’ici 2050.

A noter que la loi « Climat et Résilience » fait l’objet de la une du bulletin n°2 des « Actualités Juridiques » de l’ADU qui sera communiqué prochainement à l’ensemble des adhérents de l’Agence. Une publication spécifique sera également réalisée par l’ADU, comprenant l’analyse des grands principes de la loi en matière d’aménagement et d’urbanisme et leurs incidences sur les documents d’urbanisme locaux.

1 FNAU : Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme.
2 SRADDET : Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires.
3 SCOT : Schéma de Cohérence Territoriale.                                                        
4 PLU : Plan Local d’Urbanisme.                                                
5 CC : Carte Communale.

 Raphaëlle DEMBOWIAK

NPNRU : 3ème stand de l’ADU à la fête du sport à Sochaux 

©ADU

©ADU

C’est devenu un rendez-vous récurrent. Dimanche 12 septembre de 13h30 à 18h, " l'équipe ADU concertation » était présente lors de la fête du sport à Sochaux aux abords de la halle des sports. Etant donné que le projet est entré en phase opérationnelle, l’ADU a proposé à la ville de tenir un stand d’information et de concertation sur les « travaux ». La particularité de cette année est également liée à la présence dans le même stand de plusieurs membres du Conseil Citoyen qui ont pu présenter leurs actions, de la cheffe de projet Cohésion Sociale de PMA et d’informations sur le tri des déchets et la collecte des encombrants. Sur le stand, l’ADU et la ville ont animé 3 ateliers.

Grâce à l’atelier « enfin les travaux ! » la ville et l’ADU ont pu informer les parents et les adolescents sur l’avancement du programme et recueillir leurs avis sur les transformations en cours. La démolition des tours des Evoironnes a recueilli de nombreux « j'aime » ! C’était l’occasion d’échanger sur le programme de reconstruction et plusieurs adultes ont manifesté un intérêt pour l’acquisition des maisons mitoyennes qui seront situées en vitrine de la Plaine de la Savoureuse. Les adolescents étaient très intéressés par la création d’un nouveau parcours d’obstacles, d’un terrain multisports et d’un panneau de basket qui seront installés dans la plaine de la Savoureuse au printemps 2022. Cet équipement vient replacer l’ancien polysport des Graviers et compléter l’offre.

Sur l’atelier « quand je jouerai ici, j’aimerais… » les plus jeunes se sont prononcés sur la nouvelle aire de jeux qui sera installée dans la trame verte dans le secteur des Evoironnes. Une centaine d’enfants âgés de 4 à 14 ans a voté pour différentes fonctions ludiques : se rafraichir a fait l’unanimité quel que soit l’âge des enfants ! Arrivent ensuite glisser, grimper, escalader et se balancer. En général, les plus petits souhaitaient pouvoir être en équilibre, se reposer, se suspendre, tourner et manipuler.  

Sur l’atelier du « porteur de paroles » les parents d’enfants et les adultes aussi ont été consultés pour recueillir leurs avis sur la pratique du sport dans les aires de jeux. La possibilité de discuter avec d’autres parents, la qualité du cadre paysager, le confort et la sécurité sont apparus comme des points importants.

Suite à cette consultation, les services de la ville vont amender la conception des espaces en fonction du retour des usagers.

Cathy KUHN

Parution imminente du bulletin n°2 des « Actualités Juridiques » de l’ADU !

Le bulletin n°2 des « Actualités Juridiques » de l’ADU, couvrant la période d’avril à septembre 2021, va paraître prochainement.

Vous pourrez, entre autres, consulter 3 actualités relatives à la sobriété foncière affichées à la une du bulletin :

  • Adoption de la Loi « Climat et Résilience » ;
  • Une aide aux collectivités qui portent des opérations de densification ;
  • Prolongation du Denormandie dans l’ancien.

Pour rappel, l’accès à cette publication est réservé à l’ensemble des membres de l’ADU.

Elle a pour objet d’assurer une veille constante ciblée sur les évolutions législatives et jurisprudentielles dans les domaines d’intervention de l’Agence.

Cette publication est organisée par rubriques thématiques : urbanisme, commerce, habitat, environnement, énergie, mobilités.

Depuis 30 ans, l’ADU accompagne ses membres dans l’évolution de leurs documents d’urbanisme.

Ce suivi est donc capital pour comprendre et exposer les doctrines contenues dans les lois et les interprétations retenues par les juges.

Raphaëlle DEMBOWIAK

L'ADU a finalement pu faire son cinéma...

Le 10 septembre dernier, l'Agence a organisé une journée portes ouvertes dans ses locaux, un évènement reporté depuis 2020 suite à la crise sanitaire. L'objectif principal consistait à organiser un temps fort dès le lendemain des élections municipales de 2020, afin d’offrir l’occasion aux élus de faire connaissance avec l’Agence et l’ensemble de l’équipe des salariés, de permettre plus globalement aux partenaires de (re)découvrir les services et prestations de notre structure en valorisant nos capacités d’écoute, de dialogue, et de proximité …

Nous avons accueilli une cinquantaine de participants élus, techniciens, partenaires qui ont circulé entre nos 7 stands thématiques : ateliers observatoire, centre de ressources, home cinéma avec la projection du film conçu par les salariés pour présenter leurs savoir-faire, concertation, projet urbain, études thématiques, planification et documents d'urbanisme règlementaire ainsi qu'un atelier participatif.

Les échanges menés tout au long de cette journée, nous conduisent à évaluer la pertinence ainsi que la qualité de nos services envers nos partenaires locaux, et nous engagent à poursuivre nos actions pour accompagner le développement et l'aménagement de notre territoire.

Voir l'album photos ici

Nathalie FERNANDEZ

agenda

Bureau de l'ADU

21 octobre 2021

Livre du mois

Notre Petite-Hollande s'écrit à fleur de maux

MJC Petite-Hollande.- Collectif-Recueil de confidences de mamans,128 pages, juillet 2021

Plusieurs mamans à fleur de peau témoignent dans un livre collectif : l’album, réalisé grâce à la MJC et une biographe, va au-delà du recueil de paroles et de confidences.

En effet, « Notre Petite-Hollande s’écrit à fleur de maux » peint le portrait sensible d’un quartier que ces femmes ont vu évoluer souvent en négatif. Il est aussi la preuve que des initiatives positives y naissent.

Ouvrage disponible au centre documentaire de l'ADU.

le chiffre du mois

44 %

Proportion de logements sociaux de l'agglomération du Pays de Montbéliard se situant dans les QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville)

Source : Atlas/Synthèse les quartiers prioritaires de la politique de la ville, juillet 2021



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici