Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

69    Mai 2019

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Les gisements fonciers dans le Doubs central

Dans le cadre de la révision du SCoT du Doubs central, l’ADU a identifié et analysé les potentiels fonciers destinés à l’habitat de 133 des 140 communes du PETR, fin d’année 2018 / début 2019. Les potentiels fonciers des 7 communes qui n'ont pas été rencontrées (Charmoille, Etrappe, Fontaine-lès-Clerval, Longevelle-lès-Russey, Passavant, Saint-Juan,Villers-Grélot) sont absents des résultats finaux. Cette mission se situe à la conjonction de 3 objectifs pouvant participer à la réalisation du SCoT du Doubs Central :

  • pour le PETR : alimenter le diagnostic foncier pour la révision du SCoT avec des données plus approfondies et permettre le suivi de ses objectifs ;
  • pour les 3 communautés de communes : faciliter la répartition des objectifs fonciers entre toutes les communes, dans le cadre de la révision du SCoT ;
  • pour les communes : alimenter la révision de leurs documents d’urbanisme, tout en réduisant le coût d'élaboration.

Ce rapport présente les résultats de ce travail. Il est complété par 3 autres feuillets accessibles aux membres exposant les résultats par communautés de communes, et incluant les fiches d'analyse foncière travaillées avec chaque commune.

Lire la synthèse globale

Romain PRIOUX

2ème série d'ateliers thématiques du SCoT Nord Doubs

La deuxième série des 4 ateliers thématiques relatifs à la reprise des travaux du projet de Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) Nord Doubs, et définis comme suit :

  • Atelier n°1 : « Environnement »,
  • Atelier n°2 : « Habitat »,
  • Atelier n°3 : « Activités Économiques »,
  • Atelier n°4 : « Gestion de l’espace »,

s’est déroulée courant avril, sous la présidence de M. Jean-Louis NORIS, Vice-Président en charge du SCoT et Maire de Bourguignon.

A l’image de la 1ère série d’ateliers, ces instances de travail ont associé les élus, qui s’étaient inscrits préalablement, les personnes publiques concernées par la thématique, PMA et l’ADU.

Les ateliers ont permis d’affiner les orientations issues de chaque thématique concernée et de travailler à définir des propositions nouvelles de prescriptions à intégrer au Document d’Orientation et d’Objectifs (DOO).

Pour rappel, une restitution croisée de ces ateliers thématiques fera l’objet d’une Commission n°9 en juin 2019.

Raphaëlle DEMBOWIAK

SCoT Nord Doubs, réunion publique le 17 avril 2019

Toujours dans le cadre de la reprise des travaux d’élaboration du SCoT Nord Doubs, une réunion publique d’information a été organisée au siège de Pays de Montbéliard Agglomération afin de partager l’état d’avancement du projet.

Visant à construire un projet d’aménagement du territoire pour les 20 ans à venir, le futur SCoT repose notamment sur une évaluation des besoins en logements d’une part et de développement de zones d’activités économiques d’autre part. Ces fondements du développement et de l’organisation du territoire ont ainsi été présentés, par l’ADU aux côtés de PMA, aux 25 participants et ont permis des échanges constructifs concernant l’attractivité du territoire, la valorisation des énergies renouvelables, les moyens d’agir sur le tissu urbain sans altérer les qualités paysagères ou encore la gestion du foncier.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site internet dédié au SCoT Nord Doubs. Vous pourrez disposer de nombreuses informations et consulter les documents relatifs au SCoT.

Raphaëlle DEMBOWIAK

Action Cœur de Ville : Comité de projet du 16 mai 2019

Le 16 mai 2019, l’ADU a participé au troisième Comité de Projet du programme « action cœur de ville » dont bénéficie Montbéliard.

Après un bilan complet de l’avancement des actions matures dressé par la Ville, la séance était essentiellement consacrée à la question commerciale pour partager l’ensemble des initiatives portées par la Ville, la CAEM « Signé Montbé » (association des commerçants), la Chambre de Commerce et d’Industrie ainsi que Pays de Montbéliard Agglomération. En synthèse de l’accompagnement des commerçants en 2018 et 2019, la manager de centre-ville a notamment relevé des indicateurs positifs en termes d’ouvertures d’enseignes, supérieures au nombre de fermetures, et de diversification de l’offre.

Cette réunion était par ailleurs l’occasion pour l’ADU de soumettre au Comité de Projet une proposition d’ossature du projet de redynamisation du centre. Construite en partenariat avec les services de la Ville, l’expression du projet global est organisée de manière à répondre aux défis à relever pour accroître l’attractivité du centre-ville. Le projet s’appuie ainsi sur 3 objectifs stratégiques :

  1. consolider les fonctions de centralité de Montbéliard : l’habitat, le commerce, les équipements et services non marchands ainsi que l’économie et le tourisme pour renforcer le poids de population et multiplier les motifs de fréquentation du centre,
  2. renforcer l’identité singulière du cœur de ville pour qu’il se distingue des espaces concurrentiels,
  3. animer et faire vivre le centre en lien avec son contexte immédiat, pour « enchanter » les usagers et tirer parti des quartiers limitrophes pouvant être eux-mêmes générateurs d’attractivité.

Pour accroître la portée des actions, les partenaires se sont accordés sur la nécessité de se doter voire de mutualiser certains moyens de communication relatifs aux atouts de la ville et plus globalement de l’agglomération. Avant l’été, la ville organisera donc, avec l’appui de l’ADU, un atelier de travail global et collaboratif regroupant notamment la CAEM, la manager de centre-ville et le consultant sur le commerce, le service communication, l’office du tourisme, PMA, la CCI… Il s’agira de préciser collectivement la stratégie de marketing et de communication à adopter pour inscrire durablement les actions dans une dynamique de reconquête d’attractivité.

Le prochain Comité de Projet se tiendra en septembre-octobre et portera sur le volet habitat avec la présentation des résultats relatifs à l’étude concernant l’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat et de Renouvellement Urbain sur le centre-ville.

Cathy KUHN

Le 15 mai 2019 à Montbéliard : inauguration de la Maison du Projet et de la Participation au Jules Verne

Le nouveau programme de renouvellement urbain de la Petite Hollande entre dans sa phase de mise en œuvre. Pour poursuivre la dynamique de concertation engagée durant la phase d’études, la ville de Montbéliard a mené depuis 2018 un important travail sur l’identité de la Maison du Projet et de la Participation avec les enfants du Jules Verne et le Conseil Citoyen. Cette démarche a permis d’engager des réflexions sur « l’après » maison du projet en affirmant la pérennité du lieu à l’issue du NPNRU. Le logo affiche donc d’emblée « MAISON DU PROJET ET DE LA PARTICIPATION ».

L’inauguration de ce nouvel espace convivial et ouvert à tous au sein du Jules Verne intervient quelques mois avant la signature du nouveau contrat de renouvellement urbain. Au sein du hall du Jules Verne, un stand valorisera sous diverses formes les initiatives, projets urbains et actions de développement social du quartier. Un bureau d’accueil et de convivialité est aménagé pour recevoir les habitants lors de permanences et échanger avec eux sur le projet de renouvellement. En prévision de l’inauguration, la ville a sollicité l’ADU pour mettre à disposition un film qu’elle a réalisé pour présenter le contexte de cet ambitieux programme.

La ville travaillera avec la MJC Petite-Hollande pour animer ce lieu. Un planning d’animations sera élaboré en lien avec les différents acteurs du projet (Conseil Citoyens, bailleurs, architectes, promoteurs, associations, PMA, ANRU, DDT, ADU…). Cette démarche s’inscrit dans la charte de la participation qui avait été formalisée par l’ADU pendant le protocole suite à l’animation de sa mission sur la définition des modalités de participation.

Voir le film réalisé par l'ADU

Lire la charte de participation

Cathy KUHN

la vie à l'agence

L'Agence accueille deux nouveaux salariés

Hélène METIVET, est Urbaniste-Géographe de formation (Deug de Géographie, licence et maitrise en Aménagement du Territoire à Paris X), diplômée d’un DESS de l’INSA Strasbourg (Institut National des Sciences Appliquées), spécialisée en conduite de projets d’urbanisme.

Après 6 mois passés au sein du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE) de Colmar, elle intègre en 2004, en tant que chef de projets, l’atelier VILLES&PAYSAGES, une agence d'urbanisme et de maîtrise d'œuvre des espaces publics basée à Illzach, près de Mulhouse. Elle travaille alors sur des missions allant des études pré-opérationnelles pour l’aménagement de nouveaux quartiers, des études de programmation et de requalification de centres villes, des études de faisabilité jusqu'à l’urbanisme règlementaire.

Elle rejoint en 2015 la Communauté de communes des Vosges du Sud en tant que chargée de missions ‘Revitalisation Centre-Bourg’, poste au sein duquel elle a eu notamment en charge le pilotage technique, administratif et financier et l’animation d’une opération d’amélioration de l’habitat.

Ses principales missions à l’ADU concernent aujourd'hui :

  • Le PLU de Colombier Fontaine.
  • L'Assistance à Maîtrise d'Ouvrage au PETR du Doubs Central ou à la communauté de communes Rahin et Chérimont
  • L'Etude du potentiel de développement du parc de l’aérodrome du Pays de Montbéliard
  • Des projets d'aménagement pour le Quartier Champerriet à Bavans ou le centre-ville de Valentigney.

Bruno MICHAUD est issu d'une formation scientifique de laborantin, puis d'ingénieur agronome (INA-PG). Animé par un questionnement pluridisciplinaire, il  a acquis une expérience éclectique dans les métiers de l'agriculture et de l'environnement, de la recherche et de la rédaction, de l'accompagnement social ou encore du commerce.

Ils s'est formé plus récemment à la conduite de projets de développement territorial (CFPPA de Montmorot), à la suite de quoi il s'est orienté vers des missions d'analyse et de programmation stratégique en lien avec le développement des territoires, et la planification urbaine (élaboration de PLU).

Fortement concerné par les problématiques écologiques et sociales, par les questions d'aménagement durable et de qualité des cadres de vie, il contribuera au sein de l'ADU à des missions variées telles que :

  • L'élaboration de PLU et la poursuite d'un travail de capitalisation méthodologique,
  • L'analyse des centralités régionales (mission inter-agences),
  • La structuration et la poursuite des travaux engagés autour de la transition énergétique,
  • La concertation citoyenne dans le cadre du programme PNRU à Sochaux.

Réunion de Bureau du 6 mai 2019

Le Bureau de l’ADU a arrêté les comptes de l’année 2018 de l’association. Avec un résultat positif pour la troisième année consécutive, les orientations partagées en assemblée générale fin 2016 s’avèrent pertinentes :

  •  Consolider et élargir le partenariat de l’Agence,
  •  Diversifier ses ressources,
  • Mieux structurer l’observation du territoire,
  • Partager les analyses et diversifier les modes de restitution,
  • Construire un propos sur le territoire et identifier ses prochains défis.

Sur ces fondements, le Bureau soumettra ainsi son rapport de gestion à la prochaine assemblée générale programmée le 17 juin prochain.

Charles BERGOUNIOUX

Matinée Transition énergétique du 18 avril 2019

La première édition du cycle 2019 des Matinées de la transition énergétique dans le pôle métropolitain du Nord Franche-Comté a eu lieu le jeudi 18 avril 2019 à la CCI de Belfort.

Organisée pour la seconde année, cette matinée avait pour thème l'énergie nucléaire et sa place dans une perspective de transition énergétique.

À cette occasion, deux grands spécialistes de l'économie et du droit du nucléaire ont chacun donné une conférence :

  • Jacques PERCEBOIS, Professeur émérite en sciences économiques à l’Université de Montpellier,
  • Jean-Marie PONTIER, Professeur émérite en droit public à l’Université d’Aix-Marseille.

Ci-après quelques conclusions tirées de la présentation de Jacques PERCEBOIS concernant les Energies Renouvelables :

  • « Les EnR (intermittentes ou non) vont couvrir une part croissante du bilan énergétique, mais un scénario 100% EnR est trop ambitieux
  • Les subventions doivent progressivement disparaître (sauf pour l’aide à la recherche) car on est dans une logique de « prix du marché »
  • La grande révolution sera celle du stockage de l’électricité (batteries, méthanisation), mais cela nécessite encore une baisse des coûts, et donc des progrès techniques
  • Demain, l’électricité sera de plus en plus « décarbonée, décentralisée et digitalisée » (les 3D) »

La prochaine édition des matinées se tiendra le 20 juin prochain dans les locaux de la CCI du Territoire de Belfort. Le thème sera la tarification du carbone à travers la fiscalité, les marchés de quotas d’émissions et les autres mécanismes économiques visant à donner un prix aux émissions de CO2. Ces mécanismes économiques concernent les industriels, les entreprises et les ménages, et ils sont au coeur de l'actualité depuis plusieurs mois. Vous trouverez plus d'informations concernant cette matinée ici.

Romain PRIOUX

agenda

Assemblée générale de l'Agence de Développement et d'Urbanisme du Pays de Montbéliard

17 juin 2019 - 18h

Livre du mois

Rapport d'activité 2018 de la FNAU

Lire le document ici

le chiffre du mois

204

Le nombre de communes pour lesquelles l’ADU a réalisé un diagnostic du foncier constructible pour le développement urbain, toutes situées dans le Doubs.

Soit 35% des communes du Doubs qui en contient 576.

sources : synthèses globales Diagnostic foncier Doubs central et de Pays de Montbéliard Agglomération



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici