Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

47    Décembre 2016

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Le portrait de territoire de la nouvelle agglomération présenté au comité de préfiguration

Le nouveau Pays de Montbéliard Agglomération et intercommunalités du Nord Franche-Comté – ADU 2016

Le nouveau Pays de Montbéliard Agglomération et intercommunalités du Nord Franche-Comté – ADU 2016

L’Agence a présenté le 1er décembre dernier aux élus du comité de préfiguration de la nouvelle intercommunalité le portrait de ce territoire qui deviendra réalité le 1er janvier prochain.

Organisé en chapitres correspondant aux futures compétences de cette nouvelle intercommunalité, le document rassemble 40 cartes d’état des lieux recensant tout ce qui fait la richesse de ce territoire. Une importante matière dont l’ADU met en lumière l’unité, la diversité et tout ce qui peut faire sens commun pour les élus et les services. Ce portrait constituera l'un des outils pour fixer les priorités, les approfondissements nécessaires et les possibles exploitations des travaux de l’ADU d’ores et déjà mobilisables.

Lire l'étude

Samuel WIDMER

Réseau des agences d’urbanisme de l’axe Rhin-Rhône

Le 24 novembre dernier, les présidents et directeurs des agences d’urbanisme de Belfort, Besançon, Sud Bourgogne et Mulhouse étaient invités par l’ADU afin de partager leurs perspectives de travail communes. Cette rencontre visait dans un premier temps à partager les enjeux du partenariat avec la région Bourgogne-Franche-Comté qui engage l’élaboration de son Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires, que les agences doivent accompagner.

Elle était également l’occasion pour Monsieur Philippe Gautier, Président de l’ADU, d’exprimer sa volonté de ré-initier le cycle annuel de rencontres entre les agences de l’axe Rhin-Rhône. Rendez-vous est ainsi pris pour se rendre à l’Agence d’Urbanisme Sud Bourgogne en juin prochain.

Charles BERGOUNIOUX

Hôpital Boulloche : un nouveau quartier à imaginer

Le site de l’hôpital André Boulloche est en cours d’acquisition par un opérateur privé. Un projet de reconversion est à l’étude. Compte tenu de l’importance de ce site pour le développement et l’attractivité de la ville de Montbéliard, la collectivité souhaite accompagner ce projet d’envergure.

L’objectif recherché est de faciliter la reconversion du site et la commercialisation des différents programmes tout en assurant une bonne intégration dans le fonctionnement de la ville. Ce projet doit participer à la mise en œuvre des intentions de développement de la municipalité, inscrites dans son PLU.

L’accompagnement de l’ADU consiste à mettre en évidence les intérêts communs ville-opérateur et à faire des propositions pour leur prise en compte :

  • dans le projet de mutation de l’hôpital proposé par l’opérateur,
  • mais également plus largement, dans un projet de requalification de l’ensemble de l’axe Foch, allant de la prison à l’ancienne caserne Pajol.  

Sur la base du scénario retenu, l’ADU établira des recommandations pour veiller à la qualité urbaine, paysagère et architecturale des aménagements.

Philippe BOZON

NPNRU : dernière étape avant la présentation du protocole en comité d’engagement de l’ANRU

La chargée de mission ANRU s’est déplacée à PMA le 3 novembre pour faire un point sur la réunion technique partenariale de l’ANRU qui a eu lieu avant l’été.

L’ADU a assisté PMA et les villes de Montbéliard et Sochaux dans la préparation de ce comité de pilotage. Le Président de PMA et les deux Maires ont apporté des précisions par rapport aux questions des partenaires de l’ANRU. Le Sous-Préfet a salué l’évolution de la gouvernance du projet et le partenariat étroit entre les services de l’Etat et les collectivités locales.

Le dossier a été jugé apte à être présenté aux partenaires de l’ANRU le 14 décembre prochain en Comité d’Engagement de l’ANRU. Cette date marquera le début de la période d’études qui permettront, d’ici 12 à 18 mois, de fonder le programme de renouvellement sur des bases solides.

Cathy KUHN

Art urbain : un prix national pour l'écoparc de la Filature de Ronchamp

la Filature a reçu le prix national pour la qualité environnementale de la réhabilitation du site qui est toujours en  travaux.

Le projet de requalification de la Filature à Ronchamp avance à grand pas, véritable modèle d’architecture industrielle du XIXe, le site s'intègre harmonieusement dans son environnement comme l'a souhaité René GROSJEAN, le Président de la communauté de communes de Rahin et Chérimont.

Le cabinet Atelier Cité Architecture a su convaincre les élus de soigner les aménagements. La belle idée : la réalisation d’un belvédère avec vue sur la proue de la chapelle Notre-Dame du Haut désormais inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette conception a pesé lourd dans l’attribution du prix.

La voie verte permettra à  terme d’ouvrir l’enclave qu’est le site de la Filature au territoire. La Communauté de communes de Rahin et Chérimont est la seule communauté de communes à détenir le label Territoire à énergie positive pour la croissance verte .

Voir aussi le projet de tiers-lieu "Filature 2.0" qui verra le jour à l'été 2017.
lafilature.city

(Re)voir le diaporama sononre de René GROSJEAN, Président de la Communauté de Communes de Rahin et Chérimont, réalisé par l'ADU en octobre 2015.

Nathalie FERNANDEZ

La communauté de communes de la Haute Savoureuse accueille le Club PLUi régional.

Le Club PLUi Bourgogne Franche Comté du 18 novembre 2016 était consacré aux questions de prise en compte du patrimoine bâti et du paysage dans les réflexions pour l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi).

Le Club réunit les acteurs politiques et techniques impliqués dans une démarche de PLUi pour partager des méthodes et de l’information sur cet outil de planification intercommunale.

La matinée était consacrée à des points d’actualités exposés par les services de la région Bourgogne-Franche-Comté et des retours d’expériences présentés par des élus et techniciens de plusieurs collectivités.

L’après-midi, plusieurs ateliers se sont tenus à partir de situations concrètes de terrain : paysage d’entrée de ville, patrimoine commun de fermes, patrimoine industriel, bâti dans un paysage montagnard. Il s’agissait de dégager les enjeux de la prise compte de ce patrimoine dans une démarche de PLUi et de restituer les propositions à l’assemblée.

Isabelle GRIVART

la vie à l'agence

Assemblée générale de l'ADU 

L’Assemblée Générale de l’ADU s’est réunie le 5 décembre afin d’établir une nouvelle feuille de route dans un contexte de recompositions territoriales importantes. Cinq axes d’orientations ont été définis pour le programme triennal 2017-2019 :

  • Accompagner les dynamiques de coopération territoriale, avec un enjeu de positionnement et de lisibilité de nos territoires dans leur environnement large ;
  • Contribuer à l’élaboration de documents de planification, en faisant valoir l’expertise réglementaire et technique  de l’Agence et sa capacité à animer le dialogue entre les acteurs ;
  • Faciliter la mise en œuvre des stratégies définies dans ces documents, l’ADU étant l’une des garantes de la prise en compte des intentions de développement exprimées lors de la concrétisation de projets ;
  • Observer et objectiver les dynamiques territoriales, avec un premier défi de restructuration de son système d’observation pour mieux accompagner l’aide à la décision ;
  • Partager les analyses et contribuer au débat local, en renforçant le dialogue avec et entre les membres de l’ADU.

En termes de budget, de premières options ont été prises concernant particulièrement la réduction du montant des cotisations communales et l’objectif d’atteindre 10% de ressources financières issues de prestations contractualisées. Des critères ont été proposés pour exprimer les accompagnements que l’Agence continuera à assurer auprès des communes dans le cadre de son programme de travail mutualisé.

Cette Assemblée, exceptionnellement ouverte à l’ensemble des communes non adhérentes à l’ADU qui intègrent au 1er janvier prochain le nouveau Pays de Montbéliard Agglomération, s’est poursuivie par une présentation de différents outils que l’Agence met à disposition de ses adhérents.

Enfin, l’adhésion d’une nouvelle commune, Vauchamps qui rejoint le périmètre du SCoT du Doubs central, a été enregistrée à cette occasion. Nous lui souhaitons la bienvenue dans le partenariat de l’Agence.

Charles BERGOUNIOUX

Deux nouveaux salariés à l'ADU

Constance AUPETIT, chargée d’études, vient d’intégrer l’agence le 5 décembre dernier. Elle renforce l’équipe d’études, pour intervenir tout particulièrement dans les champs de la planification, de l’urbanisme réglementaire et de l’observation. Dans un premier temps, elle travaillera plus spécifiquement sur le SCoT Nord Doubs et prendra en charge la réalisation de PLU ou de cartes communales.

Constance a obtenu en 2013 un master en Stratégies Territoriales et Politiques Publiques à l’Institut d’Urbanisme de Paris. Elle a trois années d’expérience professionnelle en collectivités locales, qui l’ont amené à développer des connaissances juridiques solides concernant la gestion des documents d’urbanisme et du droit des sols.

Romain PRIOUX ,chargé d’études, a également intégré l’agence le 5 décembre dernier. Il est titulaire d’un master en Aménagement, Urbanisme, Environnement obtenu en 2006 à l’Institut d’Aménagement des Territoires, d’Environnement et d’Urbanisme de Reims. Il s’impliquera dans les champs de la planification, particulièrement des SCoT, et de l’observation du développement urbain. Il interviendra également en appui à la prise en charge de missions de projets urbains et d’aménagement.

Romain mettra au profit de l’Agence ses dix années d’expérience professionnelle en agences d’urbanisme et en bureaux d’études, ainsi que sa connaissance du territoire et des acteurs locaux puisqu’il a déjà travaillé à l’ADU de 2008 à 2012.

Amélie LEHMANN

Livre du mois

MANIFESTE DES AGENCES D'URBANISME

Le monde est en mutation, les agences d’urbanisme aussi, elles refondent leur action et l’illustrent par un manifeste qui les engage à :

  • offrir une action territoriale collaborative et mutualisée basée sur leur ADN partenarial
  • être des fers de lance pour accompagner les transitions
  • contribuer à l’émergence d’un « droit au territoire » pour tous
  • construire « les agences d’urbanisme de demain »
  • partager une éthique d’action publique coproduite avec l’ensemble des acteurs pour construire le "bien commun territorial "

Lire le document ici

le chiffre du mois

16

C’est le nombre d’allers-retours TER prévus à la réouverture de la ligne Belfort-Delle fin 2017 – début 2018.

Source : Région Bourgogne-Franche-Comté / CFF



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici