Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

70    Juin 2019

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Foncier Doubs Central : le travail de l’ADU présenté aux élus 

Après 5 mois de travail en chambre (de janvier à mai 2019) et après avoir rencontré individuellement 133 communes sur 139 , l’ADU a présenté les résultats du repérage foncier aux élus du Doubs Central, en introduction des 3 Conseils Communautaires :

  • à Sancey le 23 mai, pour la ComCom du Pays de Sancey-Belleherbe ;
  • à Baume les Dames le 29 mai pour la ComCom du Doubs Baumois ;
  • à Pays-de-Clerval le 20 juin pour la ComCom des 2 Vallées Vertes.

L’ADU a ainsi exposé la synthèse d’un travail précis de diagnostic visant à la réalisation de 3 objectifs du Doubs Central :

  • pour le PETR : alimenter le diagnostic foncier pour la révision du SCoT avec des données plus approfondies et permettre le suivi de ses objectifs ;
  • pour les 3 communautés de communes : faciliter la répartition des objectifs fonciers entre toutes les communes, dans le cadre de la révision du SCoT ;
  • pour les communes : alimenter la révision de leurs documents d’urbanisme, tout en réduisant le coût d'élaboration.

Pour rappel, à la suite de la rencontre de 133 maires sur 139, l’ADU a identifié 437 ha de foncier destiné au logement, ainsi que 2043 logements vacants à l’échelle du PETR.

Romain PRIOUX

Le 29 mai, engagement d’une étude du potentiel de développement économique du centre-ville de Montbéliard

Dans le cadre du programme « Action Cœur de Ville » initié sur Montbéliard, Pays de Montbéliard Agglomération porte une étude du potentiel de développement économique, visant à examiner les pistes favorables à l’implantation  d’activités nouvelles en centre-ville.

Au titre de sa mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage, l’ADU assistait au comité technique de lancement de cette étude confiée au bureau d’études Lestoux et Associés, et au suivi de laquelle sont également associés la ville de Montbéliard et les chambres consulaires.

L’étude sera menée en trois temps principaux visant à établir un diagnostic prospectif, à formuler des hypothèses de développement et à dégager une stratégie et un programme opérationnel. Les acteurs économiques seront associés à cette réflexion, dont les résultats seront partagés avec le comité de projet du programme « Action Cœur de Ville » en fin d’année.

Rendez-vous est pris en septembre prochain pour un premier comité de pilotage destiné à partager le diagnostic et les enjeux.

Charles BERGOUNIOUX

L’ANRU en pratique, vous saurez tout !

La maison du projet au sein du Jules Verne à la Petite Hollande © ADU

La maison du projet au sein du Jules Verne à la Petite Hollande © ADU

La plaine de jeux de la Petite Hollande © ADU

La plaine de jeux de la Petite Hollande © ADU

L’ANRU ça veut dire quoi ? Qu’est-ce que la rénovation urbaine ? Quels types de travaux pour les quartiers ? Et quel est le rôle de PMA ? Voilà les questions auxquelles il s’agissait d’apporter des réponses lors de la matinée organisée le mardi 4 juin, par la Direction de l’Habitat et de la Rénovation Urbaine à l’attention des agents des autres services.  PMA a sollicité l’ADU pour intervenir à ses côtés.

Florence MINY a commencé par une présentation de l’ANRU en salle. Puis les visites des deux sites ont permis à l’ADU d’évoquer le rôle de la Petite Hollande et des Graviers Evoironnes dans le confortement de la centralité d’agglomération et présenter les projets urbains de chacun des quartiers.

Sur les Graviers Evoironnes, c’est l’ouverture du quartier sur son contexte et notamment sur la Plaine de la Savoureuse qui sous-tend le programme de renouvellement. La prise en compte du risque d’inondation grâce au projet d’aménagement d’une trame verte multifonctionnelle a également suscité l’intérêt des participants.

Sur la Petite Hollande, les participants ont pu apprécier les transformations à l’œuvre grâce à l’intervention de Romuald COTTA et Virginie CARREZ qui ont présenté un projet de réhabilitation porté par Habitat 25. La visite de la Maison du projet récemment inaugurée au sein du Jules Verne a permis d’ouvrir des débats avec une habitante du quartier. Enfin, le parcours des Hexagones a permis d’évoquer l’ambitieux programme de transformation de la centralité du quartier en termes d’aménagement des espaces publics, de création d’un nouveau centre commercial et d’un pôle d’équipement et de diversification de l’habitat.

Cathy KUHN

L’OCSOL GE, futur mode d’occupation du sol

Le 4 juin 2019, l’ADU a participé au 1er comité régional des utilisateurs de l’OCSOL GE, futur mode d’occupation du sol à grande échelle de la région. Le modèle de données retenu se base sur une description du territoire selon deux composantes :

  • la couverture du sol, c’est-à-dire « que voit-on ? »
  • l’usage du sol, c’est-à-dire « à quoi ça sert ? »

La nomenclature utilisée par l’OCS GE se base sur un standard national, tout en précisant certaines classes afin de mieux cerner les spécificités de notre région comme les vignes.

L’OCS GE permettra notamment d’observer l’artificialisation des sols entre 2010 et 2017, mais également l’évolution des surfaces de prairies, d’espaces sylvicoles, etc.

La production de cette nouvelle donnée devrait débuter en octobre 2019, pour un produit final disponible fin 2021.

Si la réalisation de cette donnée est confiée à l’IGN, les organismes locaux dont les agences d’urbanisme, sont des acteurs essentiels de ce projet. Grâce à leur connaissance du terrain, ces derniers sont encouragés à fournir des données qui pourraient aider à la photo-interprétation. Ils pourront également faire remonter les erreurs de saisie observées afin que la donnée produite corresponde au mieux à la réalité.

Sophie MOLLARD 

23ème édition des Journées ADU'rables :

L'hydrogène : vecteur de transition énergétique sur nos territoires ?

mardi 2 juillet 2019

L'ADU organise et propose une conférence autour du thème de l'hydrogène le mardi 2 juillet 2019.

L'occasion pour l'Agence d'intervenir comme un acteur ressource de la transition énergétique et dans ce cadre précis, elle vise à améliorer et à  partager la connaissance du sujet au plan local.

« En quoi l’hydrogène peut être un vecteur de transition énergétique sur nos territoires ? »

L’hydrogène permet la mobilité de trains, voitures sans émettre de gaz à effet de serre. Potentiellement inépuisable et non polluant pour l’atmosphère, il n’est pas une source d’énergie mais un réel vecteur énergétique qui peut être stocké durablement et de plus il n’émet que de l’eau.

Il constitue une vraie piste d’avenir pour la transition énergétique, avec notamment la cogénération et l’utilisation dans une pile à combustible afin d’alimenter en chaleur et électricité un quartier, un immeuble…

Comment l’hydrogène peut s’inscrire dans l’autonomie énergétique des territoires et comment le rendre accessible ?

Daniel HISSEL, Professeur à l’Université de Franche-Comté et Directeur du laboratoire FCLAB, nous dévoilera en quoi l’hydrogène s’inscrit pleinement dans une démarche de développement durable. Il présentera des applications susceptibles d’être développées localement dans le Nord-Franche-Comté.

Laurent KALINOWSKI, maire de la ville de Forbach et ancien Député, présentera son rapport parlementaire sur l’importance stratégique de l’hydrogène. Il témoignera aussi de la mise en service de chaudières à pile à combustible dans des logements privatifs et équipements publics de la ville de Forbach.

Voir le programme

Consulter notre site internet

Renseignements et inscriptions :

03.81.31.86.30 

m.stanojevic@adu-montbeliard.fr

Nathalie FERNANDEZ

Vers un urbanisme favorable à la santé

Le 17 mai 2019, l’ADU a participé au « club environnement » de la FNAU. Le thème de la journée était « un urbanisme favorable à la santé ». Au cours de cette journée de travail et d’échanges plusieurs interventions ont eu lieu :

  •  Des rappels méthodologiques et de contexte sur l’urbanisme favorable à la santé et sur des projets de recherches menés par l’EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique),
  • Des exemples de caractérisation de l’offre en santé (agglomération de Lorient) et de l’accessibilité aux professionnels de santé (Île-de-France),
  • Un exemple d’identification de zones de multi-exposition environnementale et des bénéfices attendus sur la santé d’une zone à faible émission (Île-de-France),
  • Un exemple d’outil permettant de mesurer l’opportunité d’engagement d’une Evaluation d’Impact sur la Santé (EIS).

Les éléments de connaissance et de débat pourront être valorisés dans les travaux sur la santé menés pour le Pôle Métropolitain Nord Franche-Comté, en partenariat avec l’AUTB.

Elisabeth SCHMITT

agenda

23ème édition des Journées ADU'rables

L'hydrogène : vecteur de transition énergétique sur nos territoires ?

mardi 2 juillet à 18h00 - salle JONESCO à Valentigney 

Livre du mois

Dossier Fnau n°45. Le commerce est-il encore créateur d’emplois ?

Les enjeux du commerce dans les territoires sont prégnants dans les préoccupations des élus locaux qui les abordent sous différentes facettes : la dynamique d’emploi, l’accès des populations aux services, l’urbanisme et l’aménagement, l’attractivité et la qualité urbaine…

L’activité commerciale apparait en profonde mutation sous l’effet de l’évolution des pratiques de consommation, du développement du e-commerce, de « l’uberisation » et des stratégies des acteurs du commerce. Celles-ci apparaissent de plus en plus concentrées, financiarisées et organisées en réseaux inscrites dans des stratégies globales plutôt que locales, dont les impacts territoriaux sont difficiles à anticiper, tandis que dans le même temps se diffusent aussi des modèles de circuits courts et de proximité. Les frontières entre commerce et services sont devenues plus floues. Une approche prospective du commerce parait un exercice de plus en plus complexe, car les données et les grilles traditionnelles de lecture trouvent leurs limites pour objectiver des tendances fortement évolutives. Des zones d’ombre de connaissance des phénomènes ont été révélées dans les nombreux et récents rapports consacrés au commerce.

Aussi la FNAU a-t-elle décidé de travailler avec son réseau sur les enjeux de connaissance des dynamiques commerciales. Cette publication est la première d’un triptyque sur l’emploi commercial. Le commerce est-il créateur d’emploi, quelles sont les disparités territoriales dans les dynamiques de création, de mutation ou de disparition d’emplois ? Quelles sont les spécificités de ces emplois suivant le type d’activité ? La démarche vise à faire le lien entre des tendances macro à échelle nationale et des dynamiques étudiées de manière fine par les agences dans les territoires afin d’offrir des outils de compréhension à l’ensemble des acteurs pour construire les stratégies locales.

Lire la publication ici

le chiffre du mois

1500

L’avion émet 1500 fois plus de CO2 que le train par voyageur au kilomètre.

Source :  Reporterre.net



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici