Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

67    Mars 2019

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Deux publications CHIFFRES

A travers ces deux numéros de « chiffres », l’ADU propose un portrait statistique du Pays de Montbéliard Agglomération et du Pôle Métropolitain issu de l’analyse des recensements de 2015 et de 2016.

Ces publications structurent un panel d’indicateurs qui permettent de mieux comprendre les dynamiques en cours sur le territoire et leurs évolutions depuis les derniers recensements. Ce portrait est mis en perspective par l’observation des autres agglomérations de la région Bourgogne-Franche Comté.

Ces nouveaux numéros de Chiffres permettent ainsi de faire le point sur la situation de l’agglomération et d’apporter des éclairages statistiques pour les réflexions en cours au sein de PMA, et notamment les révisions du SCOT Nord Doubs et du PLH. 

Lire les publications :

Chiffres n°3 : Résultats du recensement 2016, les populations légales au 1er janvier 2019

Chiffres n°2 : Analyse du recensement de la population, démographie, logement, emploi

Constance AUPETIT

Contribution au Programme Local de l'Habitat (PLH) de Pays de Montbéliard Agglomération ; Analyse du potentiel de développement de l'habitat

Dans le cadre de l'élaboration du nouveau Programme Local de l'Habitat de Pays de Montbéliard Agglomération, l'ADU a identifié et analysé les potentiels fonciers destinés à l'habitat de l'ensemble des 72 communes de l'agglomération, au cours de l'année 2018.

Cette mission se situe à la conjonction de 3 objectifs fixés par le SCoT Nord Doubs, mais également par l'étude de définition d'une stratégie de l'habitat réalisée par CODRA en 2017 :

  • Agir massivement pour une modernisation du parc de logements existants et une résorption de la vacance en accélérant le rythme de renouvellement  par des opérations de démolition/reconstruction et réhabilitation lourde ;
  • S'appuyer sur une stratégie foncière visant à la reconquête d'espaces dégradés pour enclencher le processus ;
  • Maîtriser la consommation d'espaces naturels et agricoles en orientant la production de logements dans le tissu urbanisé par des opérations de densification ou mutation.

Ce rapport présente les résultats de ce travail. Ils serviront à établir une programmation communale de logements pour la réalisation du PLH. Une base de données foncière a également été organisée pour permettre d'évaluer la mise en oeuvre des objectifs du PLH mais également du SCoT.

Les résultats ont également été présentés lors de « la journée habitat », organisée par PMA, du 07 février dernier. 

Lire la publication ici

Romain PRIOUX

PMA : la journée de l’habitat a tenu toutes ses promesses

Le 7 février dernier, une soixantaine d’acteurs –élus, techniciens des collectivités, bailleurs et autres professionnels de l’habitat- s’est réunie pour une journée d’échanges qui aura marqué un temps fort dans l’élaboration du Programme Local de l’Habitat.

Cette journée était animée par CODRA et Territoires Autrement, maîtres d'oeuvre du PLH.

Après une ouverture en forme de rappel des dynamiques socio-démographiques et de l’inadaptation de plus en plus importante de l’offre actuelle de logements, les enjeux d’une stratégie de modernisation de l’habitat ont été posés. La journée a ensuite permis de cerner les tenants et aboutissants de la mise en œuvre d’une telle stratégie.

Retenons quelques messages clés de cette journée.
L’agglomération dispose d’une ressource foncière très abondante, comme en témoignent les résultats du repérage foncier présentés par l’ADU. Des choix sont à faire pour prioriser les développements vers les secteurs les plus stratégiques et porteurs d’une nouvelle attractivité résidentielle. Ils sont à concrétiser dans les documents de planification et à accompagner d’une action foncière permettant de peser sur les coûts de sortie des opérations.

Les nombreux témoignages d’acteurs ont également permis de mesurer la complexité d’une intervention forte sur la modernisation de l’existant. Néanmoins ils ont surtout mis l’accent sur la nécessité d’inscrire durablement le territoire dans une telle stratégie. A cet effet, existent de nombreux dispositifs, incitatifs et coercitifs, et d’initiatives d’acteurs locaux capables d’accélérer la modernisation de l’offre et d’augmenter le nombre de projets. L’ingéniosité dans le montage d’opération doit aussi être de mise pour mobiliser les aides disponibles.
Cette journée sera suivie de rendez-vous territoriaux réunissant les communes autour de 5 secteurs. Ils permettront d’entrer dans une phase de territorialisation des objectifs de logements.

Philippe BOZON

Des besoins de développement précisés pour adapter le projet de SCoT Nord Doubs

Le 28 janvier dernier, les élus de la commission de pilotage du SCoT ont partagé la synthèse des ateliers thématiques animés par l’ADU à l’automne 2018, afin de mieux définir les besoins qui s’expriment sur le territoire. Le projet doit en effet organiser une réponse adaptée aux différentes transitions à l’œuvre : industrielle et technologique, démographique, énergétique, …

Si les axes du Projet d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) ont été confirmés, certains besoins ont été requalifiés concernant notamment la production de logements ou l’organisation des zones d’activité économique. Ces échanges ont également conduit les élus à orienter le projet vers une consommation d’espaces naturels, agricoles ou forestiers plus restreinte, compte tenu de nombreux gisements fonciers au sein des espaces déjà urbanisés ou aménagés qu’il s’agit de mieux exploiter. Enfin, un exercice de spatialisation des objectifs sera conduit au cours des prochaines réunions, afin de mieux cerner les impacts du projet sur le territoire.

Charles BERGOUNIOUX

Atlas QPV – Retour sur la journée présentation-débat du 25 Janvier

Le 25 janvier, l’ADU a présenté à ses partenaires l’Atlas des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Plus de 65 personnes ont pu participer aux échanges lors des 5 séances proposées, qu’ils soient élus, techniciens, représentants de l’Etat, bailleurs ou impliqués dans le milieu associatif des quartiers.

Les échanges ont permis d’identifier des actions et leviers intéressants à mettre en place au sein des quartiers afin de faciliter leur intégration au reste de l’agglomération.

Des demandes de précision et de nouveaux indicateurs ont été formulées auprès de l’ADU, pour les prochaines versions de l’Atlas.

Lire la synthèse des échanges ici

Eglantine HUE

KIOSQUE n°4

Un récapitulatif de nos activités au cours du second semestre.

Vous y retrouverez nos publications, mini-films, interviews, 4 pages, rendus d'événement, ainsi que les dernières nouveautés disponibles au centre de documentation.

Nathalie FERNANDEZ

L’ADU engagée dans la dernière année de son programme triennal

Après une réunion de son Bureau le 4 février, l’Assemblée Générale de l’Agence a validé le programme de travail de l’année 2019 et approuvé le budget prévisionnel, dont l’équilibre reste assuré grâce aux recettes issues de prestations de services contractualisées et de l’élargissement du partenariat.

Un premier bilan de l’année 2018 a en outre été partagé. Le constat a ainsi été dressé que les objectifs du programme triennal auront été globalement atteints, tant sur le plan de la consolidation du partenariat de l’Agence ou de la diversification de ses ressources, que sur celui des travaux à conduire ou d’un partage plus important des études et analyses avec l’édition de séries de publications. Les temps de présentation-débat autour de ces productions restent cependant à consolider pour accroître la visibilité des travaux de l’ADU.

Afin d’illustrer des activités nouvelles prises en charge par l’Agence, deux mini-films réalisés par les salariés ont été présentés concernant d’une part, ses travaux relatifs aux enjeux de la transition énergétique et, d’autre part, l’atlas des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Lire le programme de travail 2019, orientations triennales 2017-2019

Voir les 2 mini-films :

Atlas QPV

La Transition Energétique

Charles BERGOUNIOUX

Comité de suivi du programme « Action Cœur de Ville » de Montbéliard

La Ville de Montbéliard a été retenue dans le cadre du programme national « Action Cœur de Ville » destiné à concentrer un ensemble de moyens pour la redynamisation de centralités fragilisées. Pour la conduite du projet dans la durée, l’organisation mise en place s’appuie notamment sur l’ADU qui, dans le cadre de son programme de travail partenarial, accompagnera l’ordonnancement général du projet. Au stade actuel d’initialisation, l’objectif de cet accompagnement est de garantir la cohérence d’ensemble du projet global par la participation de l’ADU à différentes instances de pilotage et de suivi des études conduites.

Le 24 janvier 2019, dans le cadre du programme « action cœur de ville » dont bénéficie Montbéliard, l’ADU a participé au Comité de Projet regroupant la ville de Montbéliard, PMA, la CDC Banque des Territoires et la CCI pour échanger sur le rétroplanning du dispositif et l’avancée globale des actions matures. Un focus sur l’avancement du Schéma directeur des espaces publics a ensuite permis de partager le diagnostic et de remonter les éléments issus de la concertation. La résorption des coupures est un enjeu majeur pour renforcer l’accessibilité du centre-ville. L’étude montre l’importance de la lisibilité et de la qualité des entrées de ville pour renforcer les liens entre les faubourgs et le centre-ville. En effet, les faubourgs disposent d’un potentiel de développement important pour renforcer la centralité de Montbéliard. Cette étude met également en avant les atouts du cœur de ville en termes de patrimoine architectural et de ville d’eau avec le potentiel de valorisation des accès vers le château et le nécessaire renforcement des liaisons entre le centre et les berges de l’Allan.

Un second focus a porté sur l’avancement du plan lumière. À la suite des actions mises en œuvre en 2018 portant sur l’éclairage de plusieurs monuments historiques, il s’agira à terme de poursuivre la mise en valeur du centre-ville avec un éclairage spécifique, de distinguer les ambiances piétonnières des ambiances routières et enfin de valoriser les franchissements de l’eau pour atténuer les ruptures géographiques.

Le Comité de Projet a également pu apprécier la dynamique de communication avec l’organisation de points presses réguliers, la publication régulière d’articles et la valorisation des travaux relatifs aux actions matures par une signalétique spécifique.

Le prochain Comité de Projet se tiendra en avril. Il portera sur l’avancement global du projet. Deux focus seront présentés respectivement sur les actions de dynamisation commerciale et sur les indicateurs de suivi / évaluation dont l’ADU a la charge.

Cathy KUHN et Camille TURPIN

la vie à l'agence

2 nouvelles stagiaires à l'ADU 

Depuis le 14 février , l’ADU accueille Laura CHATAIGNER pour un stage d’une durée de 6 mois. Laura est actuellement en Master 2 "Aménagement et Urbanisme" Sorbonne Université.

 Son stage sera consacré aux missions suivantes :

  • Accompagnement de la ville de Sochaux sur le volet participation citoyenne dans le cadre du renouvellement du quartier des Graviers-Evoironnes ;
  • Accompagnement de la Communauté de Communes Rahin et Chérimont sur la concertation dans le cadre de l’élaboration de leur PLU intercommunal ;
  • Projet urbain sur l’aérodrome de Courcelles-lès-Montbéliard.

Laura participera également aux travaux en cours avec la ville d’Etupes (ateliers participatifs et expression du projet). 

L’agence accueille également Camille TURPIN, depuis le 14 janvier pour  un stage d'une durée de 6 mois.

Titulaire d’une licence en géographie, elle est actuellement en Master 2 « Géographie, Transition et aménagement » à l’université de Nancy. Elle vient consolider l’équipe projet en charge de l’assistance à maîtrise d’ouvrage de la ville de Montbéliard dans  le cadre du programme national « Action Cœur de Ville ». Montbéliard qui fait partie des 222 villes retenues à l’échelle nationale.

Elle contribuera à réaliser, dans un cadre partenarial,  un tableau de bord de suivi des objectifs de l’Action Cœur de Ville. Celui-ci permettra d’évaluer in itinere l’avancement de la mise en œuvre du programme. Parallèlement, elle interviendra sur le diagnostic à partir d’une analyse urbaine et de la synthèse d’études conduites notamment pendant la phase d’initialisation du programme. Ces éléments sous-tendront la définition du projet qui sera retranscrit dans le dossier de convention dont l’ADU a la charge.

Elle interviendra également à l’échelle régionale sur les dynamiques à l’œuvre dans les centralités. Il s’agira d’apporter des éléments d’objectivation permettant d’ajuster l’action régionale en fonction des particularités de chaque territoire et des priorités d’actions qu’ils se donnent. Cette étude, confiée aux agences d'urbanisme par la Région BFC vise à qualifier le rôle des centralités dans leurs périmètres d’influence par une approche transversale de leurs fonctions.

L’Agence de Développement et d’Urbanisme du Pays de Montbéliard recrute !

Rejoignez une équipe souriante et innovante qui vous a concocté cette petite vidéo...ça donne envie n’est-ce pas ? Alors rejoignez-nous !

voir le clip de présentation et l'offre d'emploi ici

agenda

Commission n°9 de PMA sur le SCoT Nord Doubs

le 12 mars 2019

Le livre du mois

Points Fnau n°9. Etudiants et universités : acteurs de la ville

La population étudiante est constituée de profils bien plus variés qu’auparavant. L’évolution des formations implique une plus grande mobilité entre les établissements français et internationaux, entre les semestres, les années et la possibilité de se former tout au long de la vie. Cette population habite le territoire, souvent au rythme de la saison universitaire, elle s’y déplace, y consomme et quelquefois y travaille. Elle recherche également des services spécifiques comme l’accès à des espaces de travail ou encore à des loisirs adaptés à des budgets réduits. L’empreinte territoriale du monde de l’enseignement supérieur est parfois très visible, les campus ont une emprise foncière majeure dans les villes et représentent souvent les moteurs de projets urbains.

À travers cette publication, il s’agit de comprendre quel rôle joue l’enseignement supérieur, à travers ses étudiants, ses personnels et ses campus, dans la ville et sur les projets de territoire, mais également de percevoir la façon dont les territoires répondent à cet enjeu et se saisissent des opportunités qu’il représente.

le chiffre du mois

65

Le nombre de participants présents à la restitution de l'Atlas QPV le 25 janvier 2019.



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU, PMA

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici