Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

62    Juillet 2018

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Ressourcez-vous à l'ADU ! le point sur les services aux adhérents

L’ADU est une association ayant vocation à réunir toutes les catégories d’acteurs oeuvrant pour le développement et l’aménagement du territoire local et qui souhaitent disposer d’un lieu de ressources partagées pour :

  • conduire réflexions et études,
  • entretenir une observation pérenne,
  • développer une culture collective de l’urbanisme,
  • animer des échanges et débats.

La présente publication a pour objet de présenter ces services concomitamment à une reconfiguration de son site internet visant à les rendre plus lisibles et en améliorer l’accès.

Lire le document ici

Nathalie FERNANDEZ

FOCUS n°4 : DATAGENCES, un portail de données collaboratif

La libération des données avec le mouvement "open data" ou données ouvertes » offre l'accès à un nombre et une diversité de données de plus en plus importants ce qui nécessite toujours plus de temps pour les traiter, les qualifier et les organiser avant de pouvoir les exploiter. Avec l'acquisition de la solution Datagences, inspirée de l'informatique décisionnelle, I'ADU a fait le choix de gagner en efficacité dans la gestion et le traitement des données brutes pour concentrer ses moyens sur l'analyse et son rôle de conseil auprès de ses adhérents. L'ADU propose dans ce nouveau numéro de FOCUS une description de Datagences et des perspectives apportées à l'agence.

Lire le document ici

José PEREIRA

Sochaux : comité de pilotage communal du contrat de ville unique 

Le 21 juin dernier, l’ADU a été invitée à participer au comité de pilotage communal du contrat de ville unique qui concerne notamment le Quartier d’Intérêt Régional des Graviers-Evoironnes à Sochaux. Le contrat de ville repose sur 4 piliers complémentaires concernant :

  • le développement économique et l’emploi dans les quartiers ;
  • le renouvellement urbain et l’amélioration du cadre de vie ;
  •  la cohésion sociale, notamment par la réussite éducative ;
  • la citoyenneté et le « vivre ensemble ».

Ce contrat de ville est un dispositif partenarial fédérant différents acteurs institutionnels et associatifs œuvrant collectivement pour la réussite de ce dispositif au bénéfice des habitants. La présentation conjointe de Khalil Henni, chef de projet à PMA et de Catherine Pialat, directrice des affaires générales à Sochaux a permis de revenir sur les ateliers conduits avec les différents partenaires sur l’ensemble des piliers. Pour chacun des piliers les points forts et les pistes d’amélioration ont été clairement identifiés. Par exemple, le soutien à la parentalité, qui se construit dans la durée est remonté comme essentiel dans la cohésion sociale et la réussite éducative. La parole des habitants du QPV a également été relayée et notamment leur souhait d’avoir un retour d’information sur le projet de renouvellement et sa mise en œuvre dans le temps suite aux étapes institutionnelles.

À la demande de la ville de Sochaux, l’ADU contribue aux actions relatives au projet urbain, au cadre de vie et à l’animation de la participation citoyenne autour du projet urbain. L’ADU a présenté la démarche relative à la charte de la participation élaborée dans le cadre du protocole de préfiguration du nouveau programme de renouvellement urbain. Celle-ci recense les engagements des trois groupes d’acteurs concernés par le programme de renouvellement urbain : élus communautaires ou communaux, techniciens ou bailleurs sociaux et enfin représentants de la société civile, dont les membres du Conseil Citoyen. À Sochaux, cette charte sera mise en œuvre grâce à une organisation en « mode projet » qui permet d’assurer la transversalité entre les acteurs.

À l’automne, les habitants bénéficieront d’un retour d’information sur le programme de renouvellement urbain qui sera précisé après la réunion technique partenariale entre l’ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine) et ses partenaires. L’ADU aura la charge de produire des supports vulgarisés qui seront mis à disposition dans la Maison du Projet pour faciliter l’appropriation par tous.

Cathy KUHN

Rencontres sur la Transition Energétique : résultats de l'enquête de satisfaction

Découvrez ici les résultats de l'enquête de satisfaction menée sur les Rencontres de la transition énergétique.

Nathalie FERNANDEZ

Mémoire de fin d'études consacré au suivi-évaluation dans les programmes de renouvellement urbain : le cas du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain de Pays de Montbéliard Agglomération

Le mémoire a été réalisé dans le cadre d'un stage de fin d'études en Master Urbanisme et Aménagement, spécialité études et conduite de projets, à l'Université de Strasbourg.

L’évaluation des politiques publiques et de certains programmes urbains est devenue, depuis une trentaine d’années, de plus en plus fréquente. Ce mémoire vise à mettre en évidence ce que sont les dispositifs de suivi-évaluation dans la mise en oeuvre de projets ou de programmes urbains. Les indicateurs sont devenus des éléments incontournables en urbanisme, pour décrire et évaluer le fonctionnement d’un système urbain et territorial. Comment ce dispositif peut-il aider les décideurs dans les programmes de renouvellement urbain ? A travers l’exemple du suivi-évaluation du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain du Pays de Montbéliard, ce mémoire détermine les fonctions d’un tel dispositif et la plus-value qu’il apporte à la mise en oeuvre d’un projet. Si les intérêts du suivi-évaluation sont reconnus par tous, ce mémoire aborde la complexité liée à la mise en place d’un tel dispositif.

Lire le document ici

Eglantine HUE

Conférence des maires du Doubs Central

Devant environ 80 maires du Doubs central (sur les 140 communes que compte le PETR), rassemblés en plénière au centre d’affaires de Baume-les-Dames le 12 juin 2018, l’ADU a présenté sa méthode d’analyse des potentiels fonciers.

En effet, afin de répondre à une obligation de suivi du SCoT approuvé le 16 décembre 2016, le PETR a mandaté l’ADU pour l’aider à identifier les potentiels fonciers des 140 communes. Cette mission répond à plusieurs objectifs :

  • Pour le PETR, ce travail alimentera le diagnostic pour la révision (prochaine) du SCoT et permettra de structurer une base de données ;
  • Pour les communes, cela leur permettra de réduire les coûts des bureaux d’étude pour l'élaboration ou la révision de leurs documents d’urbanisme.

La mission, qui s’échelonnera entre 2018 et 2019, est prévue en 4 étapes :

 Etape 1 : identification des potentiels fonciers (juin à septembre 2018)

 Etape 2 : rencontre des 140 communes (novembre 2018)

 Etape 3 : analyse des résultats et restitution de la synthèse (décembre 2018)

 Etape 4 : construction d’une base de données sur le foncier (2019) 

Romain PRIOUX

Schéma de développement des ZAE : restitution du diagnostic et des enjeux

La loi NOTRE a rendu compétentes les intercommunalités au 1er janvier 2017 pour la création, l’aménagement, l’entretien et la gestion de toutes les zones d’activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire et aéroportuaire existantes et à venir sur leurs territoires.

Pays de Montbéliard Agglomération souhaite saisir l’opportunité de cette réforme pour définir une stratégie de développement et de gestion des zones d’activités économiques à vocation industrielle, artisanale, logistique et tertiaire, afin de planifier les investissements de l’agglomération et orienter les choix d’implantation des activités.

Pour définir cette stratégie, l’Agence de Développement et d’Urbanisme du Pays de Montbéliard a réalisé un diagnostic qui a permis de faire émerger des enjeux d’organisation de l’offre foncière et des enjeux transversaux de valorisation de l’offre en ZAE.

Ce diagnostic et ces enjeux ont été partagés avec les élus communautaires en charge du développement économique de PMA lors d’un COPIL le 10 juillet dernier.

José PEREIRA

KIOSQUE n°3 : un récapitulatif de nos activités au cours du premier semestre 2018.

 

 

Aussi, vous y retrouverez nos publications, mini-films, interviews, 4 pages, rendus d’évènement, ainsi que les dernières nouveautés disponibles au centre de documentation.

Lire le document ici

Nathalie FERNANDEZ

la vie à l'agence

Assemblée Générale de l’ADU : des capacités de service de proximité à toujours mieux faire connaître

Le 25 juin, l’ADU réunissait son assemblée générale au premier temps de laquelle Monsieur HERZOG, représentant le pôle métropolitain Nord Franche-Comté, a été élu au siège de 3ème vice-président, vacant depuis la dissolution du Syndicat Mixte de l’Aire Urbaine.

Elle a ensuite approuvé les comptes de 2017 qui a permis de dégager pour la deuxième année consécutive un résultat positif, participant ainsi à la reconstitution progressive des fonds propres de l’association. Les membres se sont joints au commissaire aux comptes, satisfait de la gestion actuelle, pour saluer les efforts conduits collectivement par l’exécutif et les salariés de l’Agence. Les participants à l’AG ont relevé la nécessité de poursuivre la communication sur les savoir-faire de l’Agence, tout particulièrement auprès des communes, afin d’élargir son partenariat. Ce défi est particulièrement important à relever à l’approche d’un renouvellement des assemblées municipales, qui laisse peser encore de nombreuses incertitudes sur la consolidation des budgets des années à venir.

Enfin, après avoir partagé l’état d’avancement de son programme de travail 2018, l’ADU présentait les fonctionnalités d’un nouvel outil de gestion de bases de données dénommé « Datagences » acquis fin 2017. Suite à cette démonstration en direct des traitements possibles, l’auditoire a demandé à l’Agence de mieux faire connaître cet outil auprès de tous ses membres. A cet effet, une publication de présentation de Datagences a été communiquée. Complémentairement, il a été demandé qu’une liste des différents indicateurs accessibles puisse être adressée.

 Charles BERGOUNIOUX

Livre du mois

Traits urbains n°32 : Stratégies énergétiques pour la ville durable

Ce numéro de Traits d’agences illustre la diversité des travaux des agences et de leurs partenariats pour accompagner les collectivités territoriales sur leurs stratégies énergétiques locales. Toutes les grandes missions des agences d’urbanisme sont concernées : l’observation (avec la constitution d’indicateurs territoriaux, des analyses croisées des données énergétiques, la question de la précarité), la planification (du SRADDET aux plans locaux, avec une mention pour les Schémas directeurs des énergies), l’animation territoriale (à travers des plateformes, des toiles énergétiques, les filières liées aux énergies renouvelables) ou encore la prospective (scénarios territorialisés de la demande en énergie à différents horizons, les potentiels d’énergies renouvelables…).

Lire le document ici

le chiffre du mois

7,4 € / m²/mois

En 2016, pour l'ensemble du parc locatif privé, le loyer médian dans l'agglomération de Montbéliard est de 7,4 € par m² et par mois (hors charges), c'est-à-dire que la moitié des logements présentent un loyer inférieur à cette valeur, l'autre moitié un loyer supérieur. En comparaison le loyer médian dans l’agglomération de Besançon est de 9,0 € / m2 / mois.

Source : www.observatoires-des-loyers.org 



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici