Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

61    Juin 2018

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Rencontres sur la Transition Energétique : entre défi et opportunités locales

photo ADU
de gauche à droite : François NIGGLI, Jean-Claude MENSCH, Charles DEMOUGE, Martine VOIDEY

photo ADU de gauche à droite : François NIGGLI, Jean-Claude MENSCH, Charles DEMOUGE, Martine VOIDEY

photo ADU
Groupe de participants à la visite de la commune d'UNGERSHEIM le 4 juin

photo ADU Groupe de participants à la visite de la commune d'UNGERSHEIM le 4 juin

Ces Rencontres sur la Transition Energétique ont été co-organisées par l’ADU et PMA dans le cadre de la semaine du Développement Durable. Elles constituent également l'une des contributions de l'ADU à la révision du Plan Climat Air Energie Territorial à l'échelle des 72 communes de l'Agglomération.

L’ADU s’implique en effet aux côtés des acteurs locaux dans la sensibilisation aux enjeux de la transition énergétique, un des défis majeurs et centraux de l’aménagement des territoires.

Trois temps forts ont été proposés dans le cadre de ces rencontres :

  1. une conférence le 30 mai accueillait notre invité d’honneur, Jean-Claude MENSCH, maire de la commune d’UNGERSHEIM située à 15 kms de Mulhouse, engagée dans le réseau des villages en transition. Celui-ci nous a livré son témoignage et son expérience, au travers des réussites mais aussi des difficultés auxquelles il a été confronté pour proposer et mettre en œuvre des solutions viables destinées à avancer sur la voie de la transition énergétique. Armé d’un sourire qui ne le quitte jamais, il a présenté les réalisations faites dans son village alsacien traduisant un programme de 21 actions visant à développer  l’autonomie énergétique, alimentaire et intellectuelle.

  2. une série d’ateliers tout au long de la journée du 31 mai organisés autour des potentiels d’exploitation des énergies renouvelables d’une part, et de la maîtrise des consommations d’énergie d’autre part. Au cours de cette journée, les 9 intervenants ont partagé leurs expériences, leurs initiatives locales respectives et instauré un dialogue avec les participants.

  3. une visite à UNGERSHEIM au cours de la journée du 4 juin. Après un accueil en mairie, les 33 participants à la visite ont pu découvrir les réalisations et initiatives concrètes menées sur la commune…une ferme solaire, une chaufferie au bois reliant sept bâtiments publics, l’éco-hameau avec la construction de maisons passives, l’utilisation d’un cheval pour effectuer le transport scolaire, et l'alimentation par panneaux solaires de la piscine. Comment les toits du groupe scolaire, du dojo et du club-house du stade ont été également équipés.

Le maire nous a ensuite fait découvrir la régie agricole à travers la visite des jardins du trèfle rouge, des terrains maraîchers où sont cultivés une soixantaine de variétés de légumes, ainsi que la conserverie.

Enfin, nous avons terminé cette visite sur le site d'Helioparc 68, une véritable vitrine des énergies renouvelables au carreau Marie-Louise, la plus grande centrale photovoltaïque d’Alsace sur une ancienne friche du bassin potassique. Les 4 ha de panneaux photovoltaïques (d’une puissance de 5,3 MWh) fournis par la société allemande Krannich Solar sont posés sur neuf  bâtiments, loués à  des entreprises Ces bâtiments accueillent eux-mêmes des activités de production d'énergies renouvelables : bois, biomasse…

De mandat en mandat, les initiatives se sont ainsi multipliées pour réduire la dépendance énergétique et alimentaire. Jean-Claude MENSCH est animé par la volonté d'expérimenter un autre modèle.  

Il a progresssivement transformé sa commune en laboratoire du vivre-autrement dans la perspective de l’après-pétrole. Il estime que son engagement est reproductible et adaptable à d’autres territoires…

Pour y parvenir, le fonctionnement d’Ungersheim est fondé sur un système participatif, tant pour la naissance des idées que pour leur réalisation.

Parallèlement à cet évènement, l'ADU a réalisé une publication sur la transition énergétique, destinée à défricher un sujet encore peu traité localement et à esquisser les possibilités énergétiques du territoire au regard de ses propres ressources. 

Voir le récapitulatif de ces rencontres ici

Nathalie FERNANDEZ

Réussir la Transition Energétique : le point sur le Pays de Montbéliard

Pour accompagner ses adhérents dans le défi de la transition énergétique, l’ADU s’empare d’un nouveau thème d’expertise : celui de l’énergie.

A travers cette publication, la Transition Energétique est étudiée au prisme des grands enjeux internationaux, des sources de financement potentielles pour les collectivités ou encore des gisements de production d’EnR sur PMA. Cette étude est renforcée par des regards d’experts locaux ou régionaux (ADEME, GRDF, PSA, NEOLIA), par des témoignages d’élus et par des analyses de l’ADU par exemple sur la précarité et la vulnérabilité énergétique des ménages.

Cette contribution marque l’engagement d’un travail permanent de l’ADU pour constituer un centre de ressources sur cette thématique, et pour apporter d’autres analyses dans le futur.

Romain PRIOUX

Pézole, un projet à co-construire pour le renouvellement du quartier

Mardi 24 avril, l’ADU participait à la réunion publique sur le quartier Pézole à Valentigney. Le Maire Philippe Gautier a présenté aux habitants un schéma de principe en vue du renouvellement du quartier.

Ce schéma est le fruit d’un travail partenarial entre plusieurs élus de la ville de Valentigney et le bailleur IDéHA. Il a été dressé sur la base d’un diagnostic de l’ADU. Cette démarche partenariale a ensuite permis de croiser les enjeux en termes de qualité de l’habitat, d’intégration urbaine du quartier dans un contexte élargi et d’accessibilité au centre ville. En prévision de la réunion publique et afin de faciliter l’appréhension de ces principes par tous, la ville de Valentigney a passé commande à l’ADU pour la réalisation d’une maquette virtuelle.

Les vues ont permis aux participants de comprendre les principes d’intervention à la fois sur le patrimoine bâti, sur le projet de maison de santé et sur les espaces extérieurs. Sur la base de ces principes, le Maire a indiqué aux participants qu’il souhaite leur implication dans la définition plus fine du programme de renouvellement, notamment pour ce qui concerne leurs besoins et les usages sur espaces publics. Parallèlement, le bailleur IDéHA rencontrera l’ensemble des locataires concernés par le programme de renouvellement des logements. Une « maison du projet » sera installée dans l’un des appartements inoccupés du quartier pour tenir les habitants informés de l’avancement du projet et leur permettre de formuler leurs suggestions.

Cathy KUHN

Un plan de modernisation de l’habitat pour l’agglomération de Montbéliard

photo PMA - Brognard

photo PMA - Brognard

Le coup d’envoi de l’élaboration d'un nouveau Programme Local de l'Habitat sur le Grand PMA a été donné le 4 juin lors d’un séminaire des élus de l’agglomération de Montbéliard.

Suite à une présentation des objectifs du PLH et de la méthode de travail, le débat s’est focalisé sur le principal défi de la stratégie de l’habitat : la modernisation du parc de logements.

Une année de réflexions et d’échanges s’engage avec ce séminaire pour définir les outils et moyens à rassembler afin de conduire un vaste plan ciblé sur le remplacement des logements obsolètes, la rénovation et une construction neuve plus ciblée et maîtrisée. L’ADU s’impliquera activement dans la démarche par un travail de proximité avec les communes.  Des rendez-vous auront lieu avec chacune d’elles en juin et juillet pour identifier les potentiels les plus favorables à inscrire dans cette stratégie. Des débats seront ensuite organisés au sein de 5 secteurs pour esquisser les premières lignes d’une stratégie intercommunale.

Philippe BOZON

Des améliorations à apporter au projet de SCoT Nord Doubs avant de poursuivre la procédure

Le projet de SCoT Nord Doubs a été arrêté par délibération du conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération le 27 novembre 2017, puis soumis à l’avis des personnes publiques associées pour une période de 3 mois. Au terme de cette période de consultation, 9 avis ont été officiellement remis, émanant des organismes suivants : Préfecture du Doubs – Direction Départementale des Territoires, Mission Régionale d’Autorité environnementale, Chambre interdépartementale d’Agriculture, Département du Doubs, Institut NAtional de l’Origine et de la qualité, Syndicat Mixte du SCoT du Territoire de Belfort, et les trois villes d’Audincourt, Exincourt et Montbéliard.

En synthèse, plusieurs de ces avis - principalement de l’Etat (Préfet et MRAe), de la Chambre d’Agriculture et de la ville d’Audincourt - interrogent des options de fond prises dans le cadre du projet de SCoT.

Suite à concertation entre PMA et le Préfet, il a été décidé de reprendre les travaux du SCoT afin d’intégrer les remarques émises. Celles-ci seront donc prises en compte dans le cadre d’un nouvel arrêt du projet de SCoT avant de poursuivre la procédure.

Le 2 mai dernier, les membres de la Commission 9 en charge du pilotage du SCoT ont ainsi pris note des différentes remarques, ainsi que des propositions méthodologiques de l’ADU pour reprendre les travaux à compter du 2ème semestre.

M. NORIS, Vice-Président en charge de la commission, exposera ces propositions lors de bureaux de PMA qui auront lieu en mai et juin 2018. 

Romain PRIOUX

Lancement des Matinées de la Transition Energétique à l'UFR-STGI de Belfort

Christian de PERTHUIS, Professeur d'economie, Université Pari-Dauphine, Fondateur de la Chaire Economie du Climat

Christian de PERTHUIS, Professeur d'economie, Université Pari-Dauphine, Fondateur de la Chaire Economie du Climat

L'ADU a participé à la conférence de lancement des Matinées de la Transition énergétique dans le pôle métropolitain Nord-Franche-Comté le 26 avril dernier, organisées par l'UFR STGI de l'Université de Franche-Comté.

La conférence de lancement a mis en évidence l’utilité de cette démarche à travers la richesse des échanges et les complémentarités qui se sont dégagées entre les différentes approches. Aujourd'hui, les politiques énergie-climat sont au coeur de la transition énergétique. Elles donnent les incitations qui vont impulser l'adoption des technologies non-carbonées et renouvelables.

Les intervenants ont abordé la question des nouvelles formes d'énergie qui devront nous permettre de sortir des énergies fossiles dans l'objectif d'atteindre une sobriété énergétique passant aussi par une rupture intellectuelle avec des enjeux économiques et sociaux forts.

Une bonne connaissance des politiques énergie-climat et des mécanismes institutionnels est inévitable pour bien comprendre et anticiper les enjeux de la transition énergétique dans nos territoires. C’est le message des matinées, avec l’objectif de stimuler les projets entre universitaires et acteurs du monde socio-économique.

Ces matinées offrent une plateforme d’échange entre les acteurs du monde socio-économique et les chercheurs en économie et droit de l’énergie.

Voir les présentations de Vincent BERTRAND, Maître de conférences en sciences économiques, Directeur Adjoint de l'UFR STGI, laboratoire CRESE et Chaire Economie du Climat Université Paris-Dauphine et Christian de PERTHUIS, Professeur d'économie, Université Paris-Dauphine, Fondateur de la Chaire Economie du Climat.

Nathalie FERNANDEZ

agenda

Assemblée générale de l'ADU

le 25  juin 2018 à 18 h00

Livre du mois

Construire l'Europe des lieux et des liens

La 38e Rencontre nationale des agences d’urbanisme s’est tenue les 8, 9 et 10 novembre 2017 à Strasbourg, sous l’intitulé « Construire l’Europe des lieux et des liens ». Son organisation dans un territoire défini par les enjeux transfrontaliers et européens était une invitation au partage de bonnes pratiques entre les territoires.

À un moment où l’Europe connaît un certain désenchantement, c’est une manière de ré-interroger les nouvelles frontières de l’action territoriale et de leur dépassement et, à cette aune, le rôle des agences d’urbanisme qui nourrissent les réflexions des acteurs locaux et régionaux.

Lire le sommaire de la Revue Urbanisme Hors-série n°63

le chiffre du mois

18 millions

C’est le nombre d’emplois que pourrait créer la lutte contre le changement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le monde d’ici à 2030, soit 4 fois plus qu’elle n’en détruirait.

source : rapport « Emploi et questions sociales dans le monde 2018 : une économie verte et créatrice d’emploi », Organisation internationale du travail (OIT)



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici