Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

60    Avril 2018

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

FOCUS n°3 :  mise en oeuvre de la Trame Verte et Bleue du SCoT Nord Doubs 

Suite à l’arrêt du projet de SCoT Nord Doubs en novembre 2017, l’ADU propose dans son troisième numéro de FOCUS une présentation de la Trame Verte et Bleue du territoire et des outils de mise en œuvre, en particulier dans les documents d’urbanisme.

En effet, l’agglomération de Montbéliard profite d’un environnement naturel riche, composé d’espaces naturels remarquables ou plus ordinaires très variés. L’élaboration du SCoT Nord Doubs a permis de cartographier et d’identifier les enjeux concernant les milieux naturels en définissant une trame forestière, une trame des milieux ouverts et une trame des milieux aquatiques et humides. La fragilité de ces milieux est liée à leur morcellement par une urbanisation très étendue, quasi continue dans les vallées, et par un réseau d’infrastructures très dense.

Pour que la Trame Verte et Bleue du SCoT permette réellement la préservation des continuités écologiques, l’étude confiée par Pays de Montbéliard Agglomération à BCD Environnement comprend non seulement des cartes de la trame verte et bleue, mais aussi des fiches présentant des pistes concrètes à mettre en œuvre.

Ce catalogue d’actions est consultable sur le portail cartographique de l’ADU 

Elisabeth SCHMITT

Une stratégie métropolitaine renouvelée pour le Nord Franche-Comté

Le 30 mars dernier, le comité du pôle métropolitain Nord Franche-Comté a débattu de sa stratégie articulée autour de cinq axes complémentaires d’orientations relatifs à l’économie et l’innovation, aux mobilités, aux ressources naturelles, à la qualité de vie et aux fonctions métropolitaines.

Les deux agences d’urbanisme du Territoire de Belfort et du Pays de Montbéliard contribuent à cette formalisation. Dans un premier temps, elles ont partagé, lors d’un séminaire d’élus organisé en janvier, quelques repères fondamentaux et un questionnement autour des enjeux actuels de développement et d’aménagement du territoire. Suite à ce premier rendez-vous, les orientations ont pu être précisées pour bâtir une stratégie métropolitaine visant à asseoir la légitimité du pôle, faire reconnaître son identité et assurer sa lisibilité externe. Le comité métropolitain a rappelé sa forte détermination à porter une stratégie de développement ambitieuse, et exprimé ainsi ses attentes pour finaliser le document à partager avec les partenaires du pôle.

Cette stratégie doit donner un cadre structurant aux interventions du pôle métropolitain et aux perspectives de contractualisation territoriale, elle servira également d’assise à sa contribution aux travaux du SRADDET. Dans ces perspectives, les agences d’urbanisme resteront actives auprès des élus du pôle pour accompagner, le cas échéant, les approfondissements nécessaires sur certaines thématiques et élaborer un portrait du Nord Franche-Comté.

Charles BERGOUNIOUX

Programme Local de l'Habitat du Pays de Montbéliard : engagement des travaux

Suite à la délibération du Conseil Communautaire de décembre 2017, les élus de PMA se sont engagés dans l’élaboration d’un nouveau Programme Local de l’Habitat (PLH) à l’échelle des 72 communes. Dans l’optique de l’approuver courant 2019, le premier Comité de Pilotage s’est déroulé le 14 mars dernier. Réunissant les Vice-Présidents concernés, ce COPIL avait pour objet :

  • de présenter les objectifs du PLH, et notamment les priorités suivantes :

  1. axer les interventions sur le parc existant et les centralités via un « plan de modernisation de l’habitat » 
  2. accélérer la transition énergétique ;
  3. renouveler le parc social et conforter la « mixité sociale »; 

  • d’organiser la gouvernance,
  • de présenter aux élus la mission confiée à l’ADU, à savoir l’identification des potentiels fonciers et immobiliers des 72 communes pouvant participer à la réalisation des objectifs d’une politique de l’habitat cohérente avec les orientations du projet de SCOT ;
  • d’évoquer les suites de la démarche, et notamment l’organisation d’un séminaire officiel de lancement, en présence de tous les maires, qui aura lieu en mai 2018.

Dans cette perspective, l'ADU a d'ores et déjà entamé son travail de contribution au diagnostic du PLH.

Romain PRIOUX

Conférence Transjurassienne : les outils de planification et d’aménagement du territoire dans un contexte transfrontalier

photo CTJ

photo CTJ

La conférence transjurassienne a organisé sa deuxième matinale ce jeudi 29 mars. A l’ordre du jour, les outils de planification et d’aménagement du territoire dans un contexte transfrontalier.

Cette matinée a permis de dresser le panorama des cadres de la prospective territoriale en Suisse et en France et de mesurer la diversité des outils existants et de leur échelle d’application de part et d’autre de la frontière. Les différents intervenants ont pu montrer de quelle manière les enjeux transfrontaliers sont considérés dans ces documents et ouvrir un vaste débat sur les possibilités d’une meilleure coordination des démarches, de programmation de projets communs et d’accompagnement dans leur mise en œuvre. L’occasion était aussi donnée à l’Observatoire statistique transfrontalier de l’Arc Jurassien, l’OSTAJ, de présenter ses derniers travaux apportant au débat des éléments de caractérisation socio-économique des quatre territoires de coopération de l’arc jurassien.

Plus d'infos ici

Philippe BOZON

Information

Les zonages des documents d'urbanisme accessibles sur le portail cartographique ont été mis à jour au 31 décembre 2017.

Animation d'ateliers participatifs auprès du conseil citoyen de Grand-Charmont

Suite à la démolition de l’immeuble Bretagne, et au projet de reconstruction dans le cadre de l’ANRU d’une vingtaine de logements, par le bailleur social Néolia, le conseil citoyen de la ville de Grand Charmont a engagé, avec l’appui de l’ADU, une réflexion sur le réaménagement de la rue de Normandie dans le quartier des Fougères.

L’ADU a entamé le 17 mars dernier, le premier d’une série de trois ateliers de travail participatif avec des représentants du conseil citoyen et des riverains de la rue et du quartier, dans l’objectif de définir des propositions d’aménagement pour la rue.

Suite à une démarche d’information des habitants via la distribution de flyers et d’un questionnaire, de permanences et de porte à porte, une quinzaine de personnes ont participé à ce premier rendez-vous.

Celui-ci, animé par l’ADU, a permis aux habitants de s’exprimer sur les atouts et les faiblesses de leur quartier sur des thématiques telles que les mobilités, la sécurité, le cadre de vie, les espaces publics, etc.

Une visite de terrain pour visualiser les éléments débattus en séance a clôturé l’exercice.

Une carte formalisant les préoccupations des habitants servira de base pour la poursuite de la démarche lors des  deux prochains ateliers qui se dérouleront les 21 avril et 26 mai 2018.

Samia ROPITAL

Observatoire Départemental de la Consommation d’Espaces : vers une plateforme de ressources partagées 

L’ADU a participé le 13 mars au comité technique de l’observatoire départemental de la consommation d’espaces du Doubs.

Cet observatoire vise à permettre un partage de données et d’expériences entre ses partenaires et à produire des analyses permettant de développer une réflexion stratégique pour une gestion économe de l’espace.

L’ADU est impliquée dans cet observatoire départemental depuis son lancement en septembre 2016, qui rassemble également la Direction Départementale du Territoire, les services du Département,  l’Agence Départementale d’Information sur le Logement, l’Agence d’Urbanisme de Besançon et les territoires locaux. Des organismes œuvrant à l’échelle régionale sont également présents comme la DREAL, l’EPF et la SAFER.

Ce comité technique visant à préciser le programme de travail 2018, a permis aux deux agences d’urbanisme de présenter leur méthodologie de réalisation de mode d’occupation du sol aux partenaires afin de les sensibiliser à certaines spécificités techniques (unité minimale de collecte, nomenclature, etc.).

L’objectif principal est la création d’un site internet dédié à l’observatoire qui abriterait notamment un centre de ressources. Ce dernier recensera les publications ou données produites par les partenaires en lien avec la mesure ou l’analyse de la consommation d’espaces.

L’observatoire a également la volonté de travailler sur une publication de sensibilisation dédiée à la densité résidentielle et alimentée par des exemples locaux remarquables.

Sophie MOLLARD

Un diagnostic des zones d’activités économique du Pays de Montbéliard partagé avec les acteurs économiques locaux et régionaux

L’entrée en vigueur de la loi NOTRe le 1er janvier 2017 a renforcé les compétences en termes de développement économique des EPCI. Elles deviennent donc seules compétentes pour la création, l’aménagement, l’entretien et la gestion de toutes les zones d’activité économique (ZAE) sur leur périmètre.

Le service de développement économique de Pays de Montbéliard Agglomération souhaite saisir l’opportunité de cette réforme pour définir une stratégie de développement et de gestion des ZAE à vocation industrielle, artisanale, logistique et tertiaire afin de planifier les investissements de l’agglomération et orienter les choix d’implantation d’activités.

Pour établir cette stratégie, l’ADU a été chargée de produire un diagnostic des ZAE du territoire permettant de qualifier le rôle et le positionnement des ZAE dans l’économie de l’agglomération, d’apprécier les réserves foncières pour l’accueil de nouvelles entreprises et d’alimenter la définition d’une stratégie de gestion et de développement des ZAE.

Dans ce cadre, Pays de Montbéliard Agglomération a convié les acteurs économiques locaux et régionaux à un atelier le 15 mars dernier au cours duquel l’ADU a partagé un premier diagnostic des ZAE. L’objectif de ce dernier était de recueillir l’avis des acteurs économiques, de bénéficier de leur expertise et de nourrir cette stratégie.

José PEREIRA

 

agenda

Lancement de la 6ème campagne de labellisation Ecoquartier

26 avril 2018

Livre du mois

Revue Urbanisme : "40 ans de politique de la ville"

En mars 1977 étaient lancées les premières opérations "Habitat et vie sociale". C'est la date repère choisie par le Commissariat à l'égalité des territoires (CGET) pour lancer, le 6 octobre 2017, la démarche "Les 40 ans de la politique de la ville, inventons les territoires de demain". Cette démarche a été suivie par un discours programme du président de la République, le 14 novembre 2017, qui augure d'une nouvelle étape de la politique de la ville. Une série d'événements, locaux et nationaux, organisés ou labellisés vont se dérouler dans les prochains mois. Le CGET a choisi de s'associer à la revue Urbanisme pour publier un numéro réflexif qui accompagne ces manifestations. Il s'ouvre sur un dialogue autour de la question de "l'alliance des territoires" entre Jean-Benoît Albertini (Commissaire à l'égalité des territoires) et Marie-Christine Jaillet, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de la politique de la ville et des dynamiques métropolitaines. 

Lire le sommaire

le chiffre du mois

+ 6 000

Le nombre de logements vacants a presque doublé en 15 ans à l’échelle du pôle métropolitain et représente aujourd’hui 8% des 150 000 logements du Nord Franche-Comté.

Ce taux de vacance reste cependant moins élevé qu’en Bourgogne-Franche-Comté (10%) ou que dans l’agglomération de Mulhouse (11%)

Source : INSEE – recensement 2014



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici