Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

58    Janvier-février 2018

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

FOCUS n°1

Premier d’une nouvelle génération de publications à l’ADU, ce FOCUS numéro 1 présente en 4 pages une analyse de l’artificialisation des sols dans le Pays de Montbéliard entre 2001 et 2013. Outre la manière de construire un Mode d’Occupation des Sols (MOS), outil précieux d’analyse de l’occupation du sol, ce FOCUS n°1 montre par exemple qu’entre 2001 et 2013, c’est l’équivalent de la commune de Glay (soit 642 ha) qui a été artificialisé, dont 68% (435 ha) qui ont concerné les espaces agricoles. 642 ha en 12 ans, c’est environ un terrain de football (1ha) construit chaque semaine sur le Pays de Montbéliard. 

Lire l'étude ici

Romain PRIOUX

Valentigney, rendu final de l’étude urbaine sur les Buis 

Le 21 décembre 2018 a eu lieu la réunion de restitution finale de l’étude urbaine des Buis. Cette étude  fait suite à une modification du programme de reconstruction sur le quartier des Buis liée à l’implantation de l’agence de Néolia en dehors du quartier et à la modification du programme de reconstruction de logements pour mieux correspondre au marché local.

C’est le bureau d’études Qui plus Est qui a présenté les résultats, l’ADU intervenant en assistance à maîtrise d’ouvrage aux côtés de la ville de Valentigney. Le phasage prévisionnel des travaux envisagé par la ville de Valentigney a été partagé avec Néolia pour vérifier l’articulation entre le projet urbain et le programme patrimonial. La question de la reconstruction d’habitat social en lieu et place des programmes d’accession à la propriété initialement prévus sur le quartier reste en suspens compte tenu des orientations nationales. Une réunion publique est prévue en mars 2018 pour informer les habitants de la vision de développement à long terme.

Cathy KUHN

Agences d’urbanisme et Etat en région

Dans le cadre de leur partenariat, les services déconcentrés de l’Etat ont invité en janvier les quatre agences d’urbanisme de la région Bourgogne-Franche-Comté, à partager les perspectives inscrites dans leurs programmes de travail respectifs.

L’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité du Territoire (SRADDET) par la Région reste l’un des axes de collaboration majeur du programme triennal. L’Etat est particulièrement vigilant dans ce cadre au dialogue avec les Schémas de Cohérence Territoriale (SCoT). A ce sujet, une restitution de l’étude pilotée par la DREAL relative à la portée prescriptive des SCoT est attendue des agences à la fin du mois de février, lors d’une réunion entre la Région et les territoires de SCoT.

Plus globalement, l’Etat souhaite que les agences poursuivent leur implication dans l’animation des réseaux SCoT et PLUi, en y faisant valoir leur expertise dans le champ de la planification, mais également dans sa politique de soutien à la ville durable.

Enfin, l’Etat et la Région  ont pour objectif d’élargir le dispositif de mutualisation de données initié par IDeOBFC à l’ensemble des champs de la connaissance dans le cadre d’une stratégie régionale commune. L’ADU a confirmé son souhait de s’investir  dans ce réseau, en faisant valoir l’opportunité de développer des pratiques communes par exemple pour l’observation des marchés fonciers. 

Charles BERGOUNIOUX

Séminaire Altergrowth "Politiques alternatives de développement dans les villes en décroissance"

Le 19 janvier, l’ADU assistait à un séminaire relatif aux « politiques alternatives de développement dans les villes en décroissance » accueilli par le Plan Urbanisme Construction Architecture, agence interministérielle. Y étaient présentés les premiers résultats d’un programme financé par l’Agence Nationale de la Recherche, dans le cadre duquel le cas de Belfort-Montbéliard est notamment étudié. Un point complet sur le contexte national a été fait à cette occasion autour d’une approche quantitative des situations de décroissance, montrant que  4 aires urbaines sur 10 en France sont concernées. 

Ce constat est notamment à l'origine du "plan d'action coeur de ville" annoncé par le gouvernement fin 2017. Sur ce fondement, les conditions d’émergence de stratégies locales innovantes ou alternatives étaient questionnées et approfondies au sein d’ateliers d’échanges entre praticiens et chercheurs. L’enjeu est de pouvoir identifier les bonnes pratiques pour accompagner les nombreuses transitions – économiques, démographiques, écologiques - auxquelles les territoires doivent faire face, et de déceler les opportunités qu’elles présentent pour envisager de nouveaux modèles de développement.

Aujourd"hui, le dispositif coeur de ville est susceptible d'apporter un "coup de pouce" aux villes du Nord Franche-Comté. Reste à préparer les dossiers de candidature !

Plus d'information ici

Charles BERGOUNIOUX

38 ème colloque FNAU

La FNAU diffuse les premiers documents et enseignements  téléchargeables de la 38e rencontre FNAU, d’autres informations seront mises en ligne tout au long de l’année 2018.

Nathalie FERNANDEZ

Séminaire du Pôle Métropolitain Nord Franche-Comté

Le 12 janvier, un séminaire du Pôle Métropolitain était organisé par Monsieur DEMOUGE, Président du Pôle, afin d’établir une stratégie partagée dans la perspective d’une contribution collective au Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires et du prochain contrat de territoire à négocier avec la Région Bourgogne-Franche-Comté. A cet effet, les deux agences d’urbanisme du Territoire de Belfort et du Pays de Montbéliard ont été sollicitées pour présenter des éléments de repères visant à organiser le débat autour de cinq champs d’orientations, concernant :

  • L’excellence industrielle et la diversification économique,
  • Les fonctions métropolitaines,
  • Les mobilités et les communications,
  • Les fonctions et ressources environnementales,
  • La qualité de vie (logement, services et cohésion sociale).

Suite aux premières priorités dégagées lors de cette réunion, une mobilisation des deux agences a été demandée pour construire le propos stratégique et bâtir un portrait de territoire actualisé. 

Charles BERGOUNIOUX

Rencontres régionales Ville Durable, 11 décembre 2017

 

Organisée à la Maison Régionale de l’Innovation de Dijon par  la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) de Bourgogne-Franche-Comté dans le cadre des rencontres du réseau régional "Ville Durable", une journée d’ateliers participatifs a réuni des professionnels de tout horizon : collectivités, professionnels de l'aménagement, de la santé, de l'environnement, de l'énergie, bailleurs sociaux, conseillers territoriaux, services de l'Etat,...

L’objectif de la journée était d’imaginer ce que serait la ville du futur à l’horizon de 2035, de définir les enjeux pour mieux vivre demain, les outils à développer pour un habitat de qualité, les transformations des pratiques actuelles.

Trois ateliers ont ponctué le déroulement de la rencontre :

  • Un premier atelier suivi d’une séance de restitution, a consisté à définir collectivement des enjeux prioritaires de développement pour le territoire Bourgogne Franche Comté (BFC) à partir de divers articles de presse de 2035 traitant d’économie, de mobilité, de communication
  • L’objet du second atelier a été d’imaginer un territoire idéal pour le futur, et choisir un défi à surmonter pour celui-ci,  le tout formalisé en journal télévisé composé de mini reportages traitant de diverses thématiques
  • Pour finir, des scénarios de développement ont été imaginés suivi d’un état des lieux sur la démarche EcoQuartier en BFC, la réflexion nationale et le label, puis la diffusion du film "le premier Eco Quartier de Bourgogne Franche Comté".

En conclusion, une analyse suivie d’une synthèse de l’ensemble des travaux de la journée ont été présentées, et serviront de feuille de route pour le réseau « Ville Durable".

Samia ROPITAL

agenda

Assemblée générale de l'ADU

12 février 2017

Livre du mois

Comment la France a tué ses villes

par Olivier Razemon,éditions Rue de l'echiquier 208 p.

C'est un livre au titre choc que vient de publier Olivier Razemon, journaliste indépendant dont le travail s’articule principalement autour de l’urbanisme et des transports. Car c’est une réalité que personne ne peut plus ignorer désormais : les villes moyennes françaises vont mal. Entre fermeture des commerces, départ des plus riches et élus locaux fatalistes, c’est un portrait de villes à l’agonie que dresse le journaliste.

Plus d'information ici

le chiffre du mois

-0,2% en 5 ans

Avec 306 000 habitants, le pôle métropolitain Nord Franche-Comté reste stable démographiquement (-0,2% en 5 ans entre 2010 et 2015), alors que les agglomérations voisines de Mulhouse et Besançon gagnent des habitants (respectivement +1,6% et +1,5% en 5 ans).

Source : recensements INSEE 2010-2015



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici