Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

55    Octobre 2017

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Le schéma de la nouvelle région se dessine

Vendredi 6 octobre, les agences d'urbanisme de Bourgogne-Franche-Comté co-animaient le groupe de travail restreint avec les territoires de projet de la nouvelle région pour des échanges méthodologiques sur l’élaboration du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). La matinée était consacrée à la prescriptivité des règles du schéma. Les SCoT de Besançon et Paray-le-Monial ont présenté leur pédagogie de la règle négociée à travers deux questions : la limitation de l’urbanisation et le développement de la trame verte et bleue.

L’après-midi a permis d’aborder le référentiel territorial nécessaire à la construction progressive de la carte au 1/150 000ème. Ce référentiel s’appuie sur une typologie des territoires de la région, au regard des orientations du SRADDET (solidarité-ouverture-transition-attractivité). Il permettra de visualiser l’objectif de cohésion des territoires et de tester progressivement la prise en compte des objectifs du schéma, l’applicabilité de ses règles, la contractualisation avec les territoires et la programmation des politiques régionales. Il proposera également des « sous-ensembles stratégiques » pour le suivi de la mise en œuvre du schéma autour d’indicateurs territorialisés.

Samuel WIDMER

La ville d'Etupes engage un Plan de référence pour son centre

Extrait du diagnostic urbain et fonctionnel du centre-ville d’Etupes : localisation des commerces équipements et services. Source ADU

Extrait du diagnostic urbain et fonctionnel du centre-ville d’Etupes : localisation des commerces équipements et services. Source ADU

Après l’étude urbaine de renouvellement du quartier de la Montagne et son repositionnement dans le fonctionnement d’ensemble du centre-ville puis l’étude sur la réorganisation de l’école du centre  et le réaménagement du secteur de la place du marché, la ville d’Etupes réfléchit à une nouvelle configuration du centre-ville pour les années à venir.

En effet, et dans la continuité et la dynamique des études précédentes menées, avec l’appui de l’ADU, le conseil municipal engage une vaste réflexion sur l’élaboration d’un plan de référence qui a pour objectifs principaux d’identifier les leviers d’action concrets à disposition de la mairie pour concilier développement urbain, aménagement d’espaces publics et gestion des flux et du stationnement.

Ce plan est destiné à guider les interventions de la ville à moyen et long termes pour :

  • Mettre en valeur le centre et ses lieux principaux,
  • Gérer des problèmes du quotidien : accès aux services, équipements et commerces,
  • Sécuriser et améliorer le confort des déplacements pour les piétons, vélos, PMR,
  • Gérer les circulations automobiles pour fluidifier le transit tout en favorisant une redynamisation des lieux de vie adjacents
  • Offrir des conditions de stationnement attractives pour les commerces/équipements et les riverains du centre-ville.

Un COPIL a eu lieu le 26 septembre, première étape de présentation du diagnostic spatial, fonctionnel  et urbain permettant de poser les premiers jalons essentiels à la suite de l’analyse en matière de définition d’un périmètre pertinent d’intervention.

Samia ROPITAL

38ème Rencontre de la FNAU à Strasbourg

du 8 au 10 novembre 2017

L’Europe, des lieux et des liens
Construire l’Europe par les territoires

L’ADEUS accueille à Strasbourg, la 38ème Rencontre de la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme (FNAU), les 8, 9 et 10 novembre  sur le thème L’Europe des lieux et des liens ; construire l’Europe par les territoires

Cette Rencontre, qui rassemble une grande partie des acteurs de l’urbanisme en France et nombre d’européens, est l’occasion de questionner l’échelle des enjeux de grandes questions d’aménagement et de réinventer les réseaux d’échelle locale et européenne.

Sur 3 jours, vous pourrez participer aux visites, plénières et ateliers. Ceux-ci seront répartis en  trois grands axes : « Individus créateurs d’Europe », « Villes, territoires et inter territorialités européennes » et « A la recherche du bien commun européen ».

Chacun des 10 ateliers sera porté par une agence d’urbanisme avec un partenaire européen, dans l’idée d’éclairer nos pratiques et d’aboutir à des propositions stratégiques pour la construction de l’Europe que nous souhaitons. La plénière conclusive les portera devant les ministères français, associations, réseaux et institutions européennes.

Voir le programme ici

Nathalie FERNANDEZ

Retour sur les deux réunions publiques SCoT

Les 2 réunions publiques du SCoT Nord-Doubs, animées par Jean-Louis NORIS (Président du SCoT et maire de Bourguignon) avec l'appui de l’ADU, ont rassemblé en tout quelques 85 personnes les 19 et 26 septembre derniers.

Il s’agissait du dernier temps de partage entre les élus et les citoyens autour de ce projet d'aménagement du territoire, avant l’arrêt du SCoT prévu en cette fin d’année 2017.

Romain PRIOUX

* S'il vous arrive de ne pas recevoir notre newsletter, merci de vérifier qu'elle n'a pas été dirigée vers les courriers indésirables de votre boîte mail.

Etude urbaine et paysagère sur le quartier des Evoironnes à Sochaux

Des membres du Conseil Citoyen de Sochaux assistent au premier comité de pilotage de l’étude 

Le 06 octobre 2017, le comité de pilotage relatif à l’étude urbaine sur le quartier des Evoironnes à Sochaux a réuni l’ensemble des partenaires concernés par le futur programme de renouvellement urbain.

Les représentants de la ville de Sochaux, de PMA, de la DDT, le délégué du Préfet, les bailleurs IDéHA, Habitat 25 et Néolia, la MJC, des représentants du Conseil Citoyen de Sochaux et l’ADU ont partagé l’état des lieux réalisé par le groupement URBITAT+ et Complémenterre Paysagiste. Leur diagnostic a été confronté au vécu des habitants.

Des ateliers de travail avec les partenaires et les conseillers citoyens seront organisés prochainement pour approfondir le diagnostic et en déduire les enjeux.

Lors du Comité de Pilotage, le groupement a également organisé une animation sur les attentes en termes de concertation. Les échanges ont mis en évidence des craintes quant aux délais de ce type de programme et les attentes en termes de prise en compte de l’expertise d’usage (habitants, gestionnaires) et de clarté des messages pour qu’ils soient accessibles à tous.

Cathy KUHN

Club PLUi Bourgogne-Franche-Comté

Le club PLUi Bourgogne-Franche-Comté s’est réuni le 26 septembre à Salins les Bains sur la question de la prise en compte des enjeux liés l’habitat dans les PLUi.

Le programme proposait 4 temps :

  1. Une information assurée par les services de la DREAL sur les attendus du volet habitat des PLUi et des PLUi valant Programme Local de l’Habitat (PLH) ;
  2. La présentation de deux études réalisées par la DREAL : la vacance des logements et la territorialisation des besoins en logements (disponible au 1er trimestre 2018) ;
  3. Une table ronde rassemblant les élus des communautés de communes des Combes (70), d’Arbois -Poligny-Salins, cœur du Jura (39) et des Vosges du Sud (90). Leur retour d’expériences portait sur les motivations de faire un PLUi, les freins et les difficultés de la démarche ;
  4. Des ateliers co-animés par la DREAL, les agences d’urbanisme et le CEREMA pour partager des points de vues et des questionnements sur « dépasser la logique quantitative du besoin en logement », « définir une stratégie foncière », « mettre en œuvre la politique de l’habitat »…

Le Club réunit les acteurs politiques et techniques impliqués dans une démarche de planification intercommunale qu’est le PLUi pour partager des méthodes et de l’information. La DREAL souhaite capitaliser les échanges du club dans une publication du PLUi régional à paraître prochainement.

Isabelle GRIVART

agenda

Observer, comprendre, construire le Territoire : Regards de l'agence d'urbanisme sur 40 ans de projets

Exposition du 9 octobre au 18 novembre 2017 à la bibliothèque universitaire Lucien Febvre à Belfort

Livre du mois

Vers un urbanisme colloboratif

Point FNAU n°8

sept 2017.-144 pages

Un relatif consensus émerge sur la nécessité d’intégrer les individus dans les projets d’aménagement et sur cette transformation dans la représentation du citoyen-habitant-usager et dans le rôle de l’individu comme « partie prenante » du territoire (et plus seulement, comme bénéficiaire ou consommateur passif). Pourtant un décalage reste de mise entre les discours et leur concrétisation – décalage qui contribue à exacerber attentes et frustrations, au sein d’une société civile dont les capacités d’organisation montent par ailleurs en puissance. Mode essentiel du dialogue entre décideurs et citoyens, la concertation autour des politiques publiques et des projets urbains ne semble plus à la mesure de l’enjeu. Dorénavant, il faut inverser le regard pour considérer l’ensemble des acteurs du territoire – institutionnels, économiques, associatifs ou particuliers -, comme autant de ressources et de moteurs pour son développement. Cette reconfiguration des rôles ne va pas de soi. Elle impose de revisiter les bases communes de réflexion et d’action collective. Les agences d’urbanisme disposent d’une longue et solide expérience du « faire avec » les institutions, mais aussi la sphère économique. Désormais, elles contribuent à la construction d’un savoir-faire professionnel, susceptible de faciliter l’émergence d’un « faire avec » les individus – usagers, habitants et citoyens.

le chiffre du mois

3 millions

Si les tendances démographiques récemment observées se poursuivaient, la région Bourgogne-Franche-Comté compterait 2 959 000 habitants en 2050, soit 139 000 personnes de plus qu’en 2013.

Source : INSEE- Omphale 2017



Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU

Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici