Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

39    Mars 2016

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

SCoT Nord Doubs, étude paysagère et urbaine

Dans le cadre de l'élaboration de l'Etat Initial de l'Environnement du SCoT Nord Doubs, l'agence a réalisé une étude permettant de qualifier la palette paysagère du Nord Doubs. Le paysage est un élément important de la qualité de vie des populations. De tout temps, les activités humaines ont modifié et continuent à modifier les paysages. La diversité des paysages du territoire du SCoT  Nord Doubs est analysée dans différents contextes géographiques et géomorphologiques qui le constituent. Cette étude permet notamment de caractériser le rapport existant entre les espaces naturels ou agricoles et les espaces urbanisés. Comprendre ces logiques de transformation permet aux collectivités de se fixer des objectifs communs et partagés pour éviter sa banalisation et améliorer sa qualité.

Lire l'étude

Cathy KUHN

Le projet « Montbéliard 2030 » en débat public

Le 11 février dernier une deuxième réunion publique s’est tenue aux Bains douches sur le Plan Local d’Urbanisme de la ville de Montbéliard. A l’ordre du jour, une présentation détaillée du projet d’aménagement et de développement durable.

Devant une assemblée d’une centaine de personnes, madame Marie-Noëlle BIGUINET a exposé le projet « Montbéliard 2030 », avec l’appui de ses adjoints messieurs Jean-Claude PASSIER et Philippe DUVERNOY. Ce projet exprime un modèle de développement destiné à renforcer l’attractivité de la ville à partir de deux principes :

  • Resserrer le développement de la ville autour de son centre afin de consolider ses fonctions dans leur diversité et d’élargir son rayonnement,
  • Renforcer la qualité de vivre en ville en exploitant davantage les atouts patrimoniaux et naturels de Montbéliard.

Il se décline autour de cinq axes d’orientations :

  • Montbéliard ville active,
  • Montbéliard ville centre,
  • Montbéliard ville d’histoire,
  • Montbéliard ville nature,
  • Et Montbéliard ville accessible.

Les échanges avec la salle ont permis de mesurer toute l’importance de définir et partager collectivement un projet d’avenir pour la ville. Ils ont vite anticipé l’étape suivante, en faisant apparaître les sites possibles pour la mise en œuvre des orientations de ce projet. Le débat instauré pourra se poursuivre lors d’une prochaine réunion publique avant l’été.

Philippe BOZON

Pour une contribution régionale à l’élaboration des schémas de cohérence territoriale

Les agences d’urbanisme accompagnent la Région pour la mise en œuvre des schémas régionaux en lien avec les différents territoires régionaux.

La loi NOTRe vient renforcer le rôle de la Région en matière d’aménagement du territoire. Le futur schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) a pour objectif d’améliorer la cohérence territoriale à l’échelle régionale.

Les trois agences de Franche-Comté ont fourni un triple apport :

  • préciser les conditions de coopération entre la Région et ses territoires,
  • formaliser une contribution régionale pour une meilleure lisibilité du positionnement de la Région vis-à-vis de ses territoires,
  • donner un exemple concret de dialogue possible entre la Région Franche-Comté et le pays lédonien (SCoT de Lons-le-Saunier).

Lire l'étude

Samuel WIDMER

Une contribution active aux travaux du SCoT Nord Doubs

La commission « nouveaux territoires » du Conseil de Développement est missionnée par les élus du syndicat mixte du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) Nord Doubs pour accompagner la concertation sur l’élaboration du ScoT.

Le 26 janvier dernier, Monsieur François NIGGLI, premier membre du bureau du syndicat mixte, accompagné de l’ADU, a présenté les grandes orientations du Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD), telles qu’elles ont été débattues par les élus en décembre 2015.

Après avoir contribué au diagnostic au cours de l’année dernière, le Conseil de Développement peut ainsi entamer une nouvelle étape de travail pour enrichir le PADD. 

Charles BERGOUNIOUX

Bilan des clubs FNAU : jouer l’ouverture et l’effet réseau

La Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme (FNAU) offre aux professionnels des agences la possibilité d'échanges permanents dans le cadre de clubs thématiques. En 2015, une quarantaine de rencontres ont réuni plus de 800 participants. La coordination du 5 février dernier a fait ressortir le besoin de resserrer les liens et mutualiser les efforts autant que possible entre agences. L’agence de Montbéliard a d’ores et déjà prévu de participer activement à l’organisation de deux nouvelles rencontres dans les semaines à venir. L’une dans le cadre du club environnement sur les sols pollués et la reconversion des friches urbaines. L’autre dans le cadre du club observation sur la thématique « open data / open government ».

Elisabeth SCHMITT/Samuel WIDMER

Charles BERGOUNIOUX, Directeur de publication

Crédits photos ADU, Guillaume Frey PMA

Brosser le portrait des quartiers de la politique de la ville

En parallèle des nombreux travaux partenariaux engagés pour la concrétisation du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), l’agence publie sur son portail cartographique la géographie des nouveaux quartiers de la politique de la ville du Pays de Montbéliard, revue par l’Etat en 2015, ainsi qu’une série de portraits statistiques visant à mieux cerner les particularités de chaque quartier.

Ces fiches traitent essentiellement quatre thématiques mises au cœur de ce nouveau contrat : les évolutions socio-démographiques, l’éducation, l’emploi et le niveau de vie. Un graphique en forme de « radar » permet enfin de voir comment se positionne le quartier sélectionné par rapport au panel des quartiers de la politique de la ville et de visualiser de manière simple ses atouts et ses faiblesses.

Lien vers la carte dynamique

Hélène ROSSIGNOL

la vie à l'agence

Bienvenue à Maryame Amarouche

Originaire  de la région Mulhousienne et actuellement étudiante en Master 2 spécialité aménagement et gouvernance dans les pays des sud à l’université de Bourgogne-Franche-Comté à Besançon, Maryame effectue un stage de fin d’études de 5 mois à l’ADU entre février et juillet prochain.

Après avoir suivi une licence de sociologie à Strasbourg, elle s’est ensuite spécialisée à Sciences Po Lyon en politiques et stratégies pour les villes et métropoles.

Pour accompagner la mise en place de la gouvernance du nouveau pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ADU souhaite repositionner son observatoire métropolitain pour renforcer son rôle d’aide à la décision en réponse aux besoins des décideurs. Son sujet porte sur les moyens et bonnes pratiques à engager pour développer un observatoire au service de la stratégie métropolitaine.

Maryame s’est vite intégrée à l’équipe et compte bien appliquer les nombreuses connaissances théoriques enseignées dans ses précédentes formations.

Pierre LAVERGNE

agenda

Séminaire "Vers un observatoire régional de la consommation des espaces"

Jeudi 31 mars 2016 à la Maison régionale de l'innovation à Dijon

Livre du mois

Le règlement de PLU : un outil au service de la qualité ?

Anaïs PIOLET / Sciences de l'Homme et  Société.-2015

En Ardèche, comme dans le reste de la France, on observe une diffusion du modèle pavillonnaire. Face aux critiques de ce processus d’urbanisation des territoires, un certain nombre de lois ont été votées, avec pour objectif de limiter l’étalement urbain et de faire émerger un urbanisme de qualité. Un des outils mis en place par la loi SRU de 2000 est le Plan Local d’Urbanisme (PLU). 15 ans après, dans un contexte de restriction budgétaire des collectivités et alors que le phénomène d’étalement résidentiel est toujours à l’œuvre, se pose la question de l’impact de cet outil sur le territoire. L’analyse des formes urbaines et des typologies architecturales produites par les règlements de PLU dans des zones d’extension urbaine de communes ardéchoises montre que cet outil ne semble pas suffisant pour générer un urbanisme de qualité.

Lire le document

le chiffre du mois

145

Avec 145 habitants au kilomètre carré, la zone d’emploi de Belfort-Montbéliard est la zone d’emploi la plus densément peuplée de la nouvelle grande région Bourgogne Franche-Comté

Source : INSEE



Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici