Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, cliquez ici

25    Octobre 2014

Logo Newsletter

nos études, nos actions, nos métiers

Des PLUi qui ont de l'ALUR !

Séminaire national sur les plans locaux d'urbanisme intercommunaux

Le 18 septembre 2014 l’Agence a participé au Séminaire national sur les plans locaux d’urbanisme intercommunaux organisé par l’Agence de développement et d’urbanisme de l’agglomération strasbourgeoise, la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme, la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement et le Club ministériel des PLUi.

A destination des élus, des professionnels et des praticiens de l’urbanisme venus en nombre, le séminaire rendait compte de plusieurs dispositifs expérimentés  par l’association  élus-habitants-acteurs techniques pour faire émerger le projet et sa formalisation. Il a permis aussi de partager sur quelques points clefs pour la mise en œuvre du projet et le passage à l’opérationnel.

Isabelle GRIVART

Reconvertir pour l'avenir : circuit de visites « urbanisme architecture »

Espace Nature Culture du Haut-du-Them-Château Lambert
©ADU

Espace Nature Culture du Haut-du-Them-Château Lambert ©ADU

Le 2 octobre dernier, l’agence a participé à un circuit de visites sur le thème de la reconversion du patrimoine organisé par le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges. Jérémy RONCHY, architecte au PNRBV a organisé la visite autour de 4 projets :

  • l’ancienne filature de Ronchamp avec ses 8000 m² bâtiments, propriété de la communauté de communes depuis fin 2009, va faire l’objet d’une réhabilitation.  La procédure de dialogue compétitif entre plusieurs équipes a permis d’affiner le projet. Il en résulte un programme mixte comprenant un hôtel artisanal, des équipements culturels et touristiques, de l’habitat qui vient conforter l’ancienne cité ouvrière et une voie verte qui longe la vallée.
  • la maison du patronage à Saint Lambert qui était la plus vieille maison du village ; elle a été réhabilitée en un lieu d’animation pour les habitants dans le respect des matériaux anciens. Les aménagements des espaces publics tiennent compte des caractéristiques du bâti ancien notamment par le maintien de la perméabilité des sols.
  • l’espace Nature Culture du Haut-du-Them-Château Lambert, construit à l’emplacement d’une ancienne ferme. Ce bâtiment couvert d’une toiture végétalisée abrite une antenne du PNRBV et la Maison de la Nature des Vosges Saônoises.
  • l’ancien site industriel textile de Wesserling transformé en un espace de développement local très attractif pour les entreprises et le tourisme malgré sa situation en fond de vallée. Les jardins accueillent chaque année 100 000 visiteurs. Le niveau de loyers des hôtels artisanaux en moyenne à 2€ HT par m² a permis de reconstituer 250 emplois sur le site. L’un des bâtiments industriel à étages a été réhabilité en logements. Plusieurs équipements dont une crèche et une école de musique ont également trouvé place dans ce parc. François Tacquard, président de la Communauté de Communes de Saint-Amarin a insisté sur la nécessité d’être « beau, bon et pas cher » pour être attractif.

Les élus, les maîtres d’œuvre et le PNR œuvrent conjointement à la réhabilitation du patrimoine. Ces contacts et projets viennent enrichir les références de l’agence en matière de patrimoines industriel et rural.

Cathy KUHN

Une histoire à raconter… en cartes !

Depuis un an, l’éditeur de logiciels ESRI propose un nouveau moyen de communiquer en construisant un « conte cartographique » (ou « story map ») mêlant cartes dynamiques, textes et photographies. Pour cette première, l’agence a mis en avant, une nouvelle fois, le patrimoine industriel du Nord Doubs, porteur d’histoire bien sûr, mais aussi de projets et parfois même d’innovation. Un conte illustré qui tente de retracer, à travers quelques sites ou moments emblématiques, une petite partie de notre histoire commune, passée et présente. La tenue de la conférence annuelle des utilisateurs francophones des logiciels ESRI, à Versailles les 1er et 2 octobre derniers, a permis d’exposer ce travail lors d’un concours de story map.

Hélène ROSSIGNOL

Une journée dense pour les SCoT

L’ADU était présente le 9 octobre à Nancy pour la 4e rencontre des SCoT du Grand Est. Celle-ci a permis de faire un point sur l’actualité juridique, suite aux modifications introduites par la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové du 24 mars 2014 et la loi relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises du 18 juin 2014.

Journée consacrée aux outils de la densification, comme moyens de lutter contre l’étalement urbain et la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers, la démarche BIMBY (« Build In My BackYard » - Comprenez : « construire dans mon jardin ») était présentée à cette occasion : cette méthode vise à concevoir une densification douce dans les tissus urbains existants. Elle repose sur le triangle d’acteurs élus/habitants/concepteur, et propose une approche alternative aux processus traditionnels d’aménagement et de concertation.

Pour faciliter le cas échéant la mise en œuvre d’une démarche BIMBY, le SCoT est interrogé sur des dispositions trop homogènes en termes d’objectifs de densification, sur son analyse des filières de la construction ainsi que sur son animation dans la durée au-delà du temps de l’élaboration.

 

Charles BERGOUNIOUX

Lancement d’un service de dématérialisation des enquêtes publiques

La jeune société Préambules, installée à Numerica à Montbéliard, a mis en ligne un service d’enquête publique sans équivalent en France: www.registre-dematerialise.fr. Son concepteur, Guillaume Dobbels, a eu l’idée de dématérialiser l’enquête publique et, ce faisant, de moderniser la procédure.

Aujourd’hui, les enquêtes publiques se matérialisent sous forme de registres ouverts dans les mairies où les citoyens consignent leurs idées et doléances sur les grands projets : infrastructures, mobilités, ZAC, etc. La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 incite fortement les commissaires enquêteurs à recourir désormais à la consultation électronique des citoyens, pour faciliter l’accès aux informations et associer plus largement les habitants aux décisions qui les concernent.

Le service est expliqué en 2 minutes par une vidéo sur www.registre-dematerialise.fr

Colette JOUAN

Dominique MUSSLIN, directeur de publication

Journées « Hydrogène dans les territoires » à Belfort

©Association française pour l'hydorgène et les piles à combustible

©Association française pour l'hydorgène et les piles à combustible

Plus de 200 personnes en provenance de la France entière ont participé aux tables rondes et échanges qui se sont succédés, portant sur les méthodes de production d’hydrogène, son stockage, son utilisation pour produire de l’électricité grâce à une pile à combustible, etc. On citera en local le projet Mobypost, piloté par l’UTBM dont la partie expérimentale (production d’hydrogène et tournées journalières de véhicules électriques dédiés de l’ordre de 35 km) se déroulera à Audincourt.

Il ressort des échanges que la motivation pour passer à la technologie hydrogène est essentiellement sa capacité de stockage permanent, dans un contexte de montée en puissance d’énergies renouvelables, ou de mobilité. Les projets en cours de montage dans les régions sont pour la plupart en gestation, très peu en sont à un stade d’expérimentation, encore moins de production.  

Jean-Louis AMAT

Le club  mobilité séduit par l'offre "triple-play"

©Optymo-SMTC90

©Optymo-SMTC90

Le 3 octobre dernier le club FNAU mobilité était décentralisé à Belfort. Venus de Caen, Lille et Saint-Etienne ou encore de Mulhouse et Besançon, les spécialistes des agences ont pu échanger autour de l’expérience locale d’Optymo, le réseau de transport du Territoire de Belfort. L’offre « triple-play » bus-vélo-auto et le post-paiement ont notamment retenus l’attention des participants. La question de l’inter-opérabilité avec les autres réseaux reste néanmoins posée.

Samuel WIDMER

la vie à l'agence

La responsabilité environnementale à l'ADU !

Le Bureau Veritas a confirmé en juillet dernier, l’obtention du 1er suivi de la certification ISO 14001, obtenue en 2013 par l’ADU.

Notre engagement est double : Etre acteur d’actions éco-responsables et développer notre côté prescripteur en sensibilisant nos partenaires au développement durable. En 2015, quelques projets feront ressortir cette action partenariale.

En partenariat avec PMA et dans un souci d’éco-exemplarité, nous avons mis à disposition de nos salariés, un lombricomposteur comme « bureau témoin ». 

«  Le thé des vers » du lombricomposteur chargé en nutriments, minéraux et oligo-éléments est récupéré comme engrais pour les plantes des salariés.

Merci aux salariés d’accepter que leur domicile devienne aussi « un foyer témoin ».

Célyne THUOT

agenda

7 novembre

Groupe de travail FNAU-ADCF-CGET sur les baromètres métropolitains

Le livre du mois

Un urbanisme et un aménagement rénovés pour relancer la construction

Après neuf mois de concertation avec les acteurs du secteur de l’urbanisme, puis neuf mois de débats parlementaires, la loi n°2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) est entrée en vigueur le 27 mars 2014. 
Dans un contexte de crise du logement, elle traduit la volonté de l’État de construire plus et mieux en engageant la modernisation des règles d’urbanisme, tout en engageant la transition écologique des territoires.

Lire la publication

le chiffre du mois

13

13 communes du SCOT Nord Doubs sont aujourd’hui soumises au règlement national d’urbanisme, dont 5 sont en cours d’élaboration de PLU et 3 en élaboration de carte communale

Source : DDT et ADU

 

 



Si vous voulez vous désabonner, cliquez ici